Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 17:30

Sauf à être vegan ou juste contre l'exploitation animale, la question du choix entre fibres naturelles ou synthétiques se pose quand on achète un pinceau.

 

 

Quand on cherche à connaître la différence qui, au delà de leur origine (animale/chimique) les oppose, on lit habituellement que les poils naturels sont plus adaptés aux textures poudre, tandis que les fibres synthétiques sont destinées aux textures fluides et crémeuses.

Sur leur douceur respective, les opinions s'opposent : on considère en général que les fibres naturelles sont plus douces pour la peau et plus souples alors que tout dépend de leur qualité.

Il est vrai que les fibres en nylon sont rêches et que les poils de martre (vison) ont la réputation d'être une véritable caresse pour la peau.

A l'inverse, les poils de chèvre (de qualité médiocre) sont souvent rigides et piquants, tandis que les fibres en taklon sont souples et doux.

Quant à la question du prix, c'est encore une question de qualité (étant précisé que les pinceaux de luxe faits en fibres naturelles sont plus chers).

 

 

A l'œil nu, je ne suis pas à même de distinguer ces deux catégories de fibres.

Alors quelle est la vraie différence ? Tout simplement leur structure.

 

 

Un poil, comme un cheveu, n'est pas une fibre pleine et lisse.

Fait de couches de kératine, il se compose de trois parties :

 

- au centre se trouve la medulla, la moelle capillaire que j'imagine souple et crémeuse

- puis vient le cortex, la couche intermédiaire qui est un peu l'écorce du cheveu

- enfin, à la périphérie, vient la cuticule formée de plusieurs couches (nombreuses) de cellules mortes (les écailles) en plus ou moins bon état et sèches (donc fragiles)

 

C'est la structure irrégulière de la cuticule qui va permettre aux fibres de prélever et de transférer de manière plus performante les textures poudre.

Mais c'est aussi ce qui les rend plus difficiles à nettoyer (et impropres aux matières fluides et crémeuses) puisque la matière va se loger entre les écailles et encrasser la fibre.

N'ayant pas la même texture à la périphérie et au cœur, les fibres naturelles offrent également une meilleure souplesse, donc une qualité d'estompe supérieure.

 

 

Toutes les fibres animales ne se valent pas car, au delà de leur douceur, leur structure (en particulier l'épaisseur de leur cuticule donc le nombre de leurs écailles) diffère en fonction des espèces et les destine à des usages particuliers.

Un pinceau fait en fibres naturelles ne suppose pas toujours que l'animal ait été maltraité ou spécialement tué pour cette destination :

 

- un poney est un animal domestique ou plutôt apprivoisé qui en général ne vit pas (ou plus) à l'état sauvage. Sa tonte fait partie de son entretien régulier

- une chèvre est un animal comestible (comme le lapin) et, sauf à être végétarien, il n'y a rien de choquant à recycler les poils de l 'animal sacrifié en boucherie pour d'autres usages

- d'autres animaux sont élevés pour leurs poils sans qu'ils ne subissent de mauvais traitements

 

Mais, dans tous les cas, il s'agit d'exploitation animale même si elle peut être sans douleur (cruelty free) ... sauf qu'aucun être humain n'accepterait d'être réifié (réduit à l'état de chose).

Après, c'est à chacune de voir. Je n'ai aucune leçon à donner (et encore moins à recevoir) en tant que carnivore assumée ...

 

 

Depuis quelques années, l'industrie cosmétique travaille avec ardeur sur des fibres qui reproduisent la finesse, la souplesse comme la surface irrégulière des poils naturels.

Le taklon, malgré sa souplesse et sa douceur, est aujourd'hui passé de date.

Les fibres Natrafil de Dupont et Tafra de Talki offrent des performances analogues (voire supérieures) aux poils naturels pour prélever les poudres (sans provoquer de chutes), tout en restant hygiéniques et non allergènes.

L'évolution de la technologie tend donc à gommer la vraie différence qui subsistait entre les deux natures de fibres.

La vraie différence entre les fibres naturelles et synthétiques des pinceaux
La vraie différence entre les fibres naturelles et synthétiques des pinceaux
La vraie différence entre les fibres naturelles et synthétiques des pinceaux
La vraie différence entre les fibres naturelles et synthétiques des pinceaux
La vraie différence entre les fibres naturelles et synthétiques des pinceaux
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Coucou,<br /> Bel article, merci. :) <br /> Pour ma part, je préfère les poils synthétique, car plus simple à nettoyer... Et aujourd'hui, la différence de qualité entre les deux est comme tu dis de moins en moins notable.<br /> Belle journée,
Répondre
M
Je me suis longtemps posé la question car on lit tout et rien sur le net .... ;)

Recherche

Liens