Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2019 1 04 /02 /février /2019 17:30

Il y a encore quelques années, pour faire la promotion de leurs fards, les marques se contentaient de beaux visuels du produit accompagnés de photos de maquillages artistiques qui suscitaient le désir en plus de nous envoyer du rêve.

A cette époque, les swatches étaient réservés aux revues des blogs et permettaient de se faire une idée (plus ou moins précise, je vous l'accorde) de la teinte comme de son intensité.

 

 

Depuis, les choses ont bien changé : les marques réalisent systématiquement des swatches sophistiqués, presque artistiques, souvent sur trois carnations différentes.

C'est vrai que ces swatches donnent envie et promettent des teintes intenses et une excellente pigmentation.

Sauf que ...

 


Bien souvent, la réalité s'avère très différente de ce que ces swatches publicitaires laissent à penser car, il faut bien le reconnaître, il s'agit bien de publicité conçue pour influencer notre choix et non pour nous tromper !

Bien-sûr, on ne s'attend pas à ce que la publicité soit objective (ce n'est pas une revue), mais elle n'est pas censée non plus être déceptive.

J'ai récemment acheté la Petite Palette de l'Oréal en teinte Maximalist et sincèrement, je n'en suis pas déçue (revue à venir).

Mais, même si sa pigmentation est bonne (à l'exception d'un ou deux fards), on est très loin de ce qu'annonce la marque.

 

 

Personnellement, je fais toujours mes swatches sans base, en un à deux passages et c'est la base de ce procédé que je fais mon évaluation.

Je veux bien comprendre que des swatches commerciaux doivent être attractifs, qu'ils sont toujours effectués avec base et en plusieurs passages (combien?), qu'ils sont ensuite photographiés dans des conditions optimales puis qu'il y a un travail de post-production pour en tirer le maximum ...

Mais devrais-je accepter que le résultat vanté (et montré) par les marques soit impossible à obtenir dans la réalité ?

 

 

Pour cette palette, je me suis appliquée pour obtenir le meilleur résultat possible avec base et multiples passages.

Mes swatches (pas la photo ...) sont plutôt probants mais on est bien loin de ce que montrent les visuels commerciaux.

Peut-on considérer qu'il s'agit d'une publicité mensongère (délit prévu par l’article L.121-1 du code de la consommation ) ?

A mon sens, la réponse pourrait être affirmative car si je me fie à ces visuels, je me fais forcément une idée erronée des fards contenus dans cette palette ...

Y aurait-il tromperie sur les swatches ?
Y aurait-il tromperie sur les swatches ?
Y aurait-il tromperie sur les swatches ?
Y aurait-il tromperie sur les swatches ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Perso j'aime bien swatché les produits en magasin pour la pigmentation et la texture, sinon je me fie aux avis de bloggueuses en lequelle j'ai confiance.<br /> Je ne connais pas les fards L'Oréal mais ceux de maybelline sont assez poudreux et pas énormement pigmenté mais j'aime bien les utiliser car le résultat est assez naturel, j'achète en connaissance de causes.<br /> Bisettes.
Répondre
M
J'ai l'impression que les testeurs ne correspondent pas tout à fait aux fards réels, non pas qu'ils soient faux mais qu'ils finissent par se recouvrir d'une pellicule de gras qui en modifie le rendu.<br /> Pour les swatches des blogs, avec cette tendance des fards stylisés, on s'éloigne de plus en plus de la réalité.
L
J'essaie toujours de regarder différents swatches de blogs ou sur Youtube avant de me faire une réelle idée du produit car comme toi je ne suis pas vraiment sure des swatches de la marque!!! <br /> Biz
Répondre
M
Même sur les blogs ce n'est parfois pas réaliste ou du moins il n'est pas indiqué si c'est avec ou sans base et avec combien de passages ...
C
J'avais pris la fétichist (nuance de gris) et je l'ai foutue à la poubelle après plusieurs essais: les fards étaient poudreux de fou , d'habitude ça ne me gène pas mais là, il y avait plus de pigments sous mes yeux que dessus, pigmentation franchement à désirer, matière qui fait des trous et/ou des patchs... Pourtant j'utilise systématiquement une base (la P louise ou la Wet and Wild) qui fait très bien le job. Bref, L'Oréal je n'ai eu que des déceptions et je ne prendrais plus rien chez eux!
Répondre
M
Désolée pour ta déception. En même temps, s'agissant de l'Oréal, je trouve que leurs prix ne sont plus attractifs depuis qu'il existe des petites marques très correctes.

Recherche

Liens