Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 18:20

Non, je ne suis pas une nail polish addict ! Du moins, il ne me viendrait pas à l'idée d'utiliser cette expression pour décrire ma passion du vernis à ongles.

D'une part, parce que les mots ont un sens, que j'essaye de respecter autant que possible, de seconde part, parce que je ne compte pas participer à cette mascarade marketing qui voudrait faire dominer le désir sur le besoin, et de troisième part, parce que je ne suis pas prête à faire tout et n'importe quoi pour un flacon de vernis à ongles, même somptueux !

Pour autant, il faut me rendre à l'évidence : pour l'amour du vernis et préserver de jolies mains, j'ai renoncé à certains de mes hobbies ...

 

sacr1.JPG

 

J'ai toujours été très manuelle et très adepte de loisirs créatifs.

Certains n'empêchent pas d'avoir de jolies mains alors que d'autres supposent l'utilisation d'outils et de produits abrasifs.

 

sacr2.JPG

 

Comme je suis tactile et que j'aime toucher la matière, il m'est impossible de travailler avec des gants ; j'ai alors l'impression de perdre une partie du plaisir que j'ai à façonner les choses.

 

sacr3.JPG

 

Il m'arrive de me dire que je vais m'y remettre bientôt, d'autant que j'ai plusieurs projets commencés et inachevés ... puis je me ravise, un peu trop facilement peut-être, quand je réalise qu'il va me falloir sacrifier mes mains.

Il faudrait que je sois un peu plus honnête avec moi-même, que je fasse la part des choses, que je sois à même de déterminer ce qui me fait le plus plaisir : avoir des mains soignées et joliment vernies ou le plaisir de la création ?

Bien-sûr, on peut toujours voir dans la réalisation d'une manucure une sorte d'accomplissement, la réussite d'un challenge ... mais est-ce comparable à la satisfaction d'avoir consacré un nombre incalculable d'heures pour créer un objet ?

Entre satisfaction immédiate et temporaire et création de longue haleine et durable, mon coeur balance.

 

sacr4.JPG

 

Mais ai-je oublié que ce masque inachevé était destiné à une personne que j'aime et qui n'est pas éternelle ?

D'un coup, je suis prise d'un pincement au coeur ... quelle égoïste je fais à me vautrer dans la contemplation de moi-même !

Peut-être pourrais-je alterner les périodes d'activité manuelle à celles de repos de mes mimines ?

Il va falloir que je prenne une décision prochainement si je veux que ce masque soit achevé pour Noel ... car je pense qu'on sera d'accord : que valent mes mains en comparaison de la satisfaction de faire plaisir à quelqu'un qu'on aime ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Ah, mais tu parles de moi là! Je mets du vernis depuis de très nombreuses années, et j'ai aussi pas mal d'activités manuelles. Parfois elles n'abîment pas mes ongles, mais parfois je me retrouve<br /> avec les ongles en friche.<br /> Pour moi terminer une création est plus importante que mes ongles. Ils sont un peu moins beaux? Ils vont repousser, je les chouchouterai un peu plus après. Mais j'aurai la satisfaction d'avoir fini<br /> ma création, de l'offrir, ou lui faire une place chez moi.<br /> Le plaisir créatif n'a pas de prix, et même si j'adore le vernis, et avoir les ongles longs, je suis prête à les abandonner pour être libre de créer. Les ongles repoussent, se soignent, mais une<br /> création inachevée reste inachevée à jamais.
Répondre
M
<br /> <br /> Je suis assez d'accord avec toi : les ongles repoussent et les mains se réparent. En fait, je crois que je vais attendre de casser un de mes ongles pour les couper et reprendre mon ouvrage.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Je me suis retrouvée dans la lecture de ton article...<br /> Pareillement que toi, je me rends compte que j'ai tendance à sacrifier certaines choses, comme une partie des mes activités sportives car j'ai peur de retrouver mes ongles dans un état semblable à<br /> ce qu'ils étaient l'an dernier. Et ça je refuse, je me bats tellement pour les avoir beaux et sains...<br /> Mais il faut aussi savoir profiter de la vie, et ne pas non plus se fermer à certaines choses. Bref il faut trouver le bon équilibre :) Merci pour ton article!
Répondre
M
<br /> <br /> Ravie de constater n'être pas la seule dans cette hésitation. Et oui, comme tu le dis, il faut trouver le bon équilibre<br /> <br /> <br /> <br />
N
ah oui, j'avais oublié : mon surnom de tricot-pouffe vient du fait que j'ai souvent mon vernis assorti à ce que je tricote ou à mes aiguilles et que j'ai contaminé pas mal de copines avec le<br /> make-up. Résultat : elles se lâchent maintenant sur les stands catrice/essence ou sephora et/ou (re)commencent à se maquiller !
Répondre
M
<br /> <br /> ha ha ha je n'aurais jamais pensé à assortir mon vernis à mon tricot !<br /> <br /> <br /> <br />
N
j'ai mis 30 ans à arrêter de me ronger les ongles et depuis, c'est vernis tout le temps. Or, je tape sur l'ordi toute la journée, je ne supporte pas de porter des gants (même pour la vaisselle) et<br /> je tricote, ce qui peux écailler facilement le vernis. j'en ai pris mon parti, je change de vernis plus souvent ;)
Répondre
M
<br /> <br /> Quand je tricotte, j'arrive à ne pas abîmer mon vernis par contre si mes ongles sont trop longs, ca me ralentit énormément.<br /> <br /> <br /> <br />
M
A la limite, tu peux les couper assez courts pour ne pas les casser et ils repousseront pour noel :) Moi pour mes ongles, j'ai renoncé à la vaisselle. Du coup depuis presque 2 ans c'est mon chéri<br /> qui la fait. Je ne la fait jamais jamais... Mais bon c'est pluttot une excuse hihi!! :)
Répondre
M
<br /> <br /> En fait avec la mosaique, c'est le ciment-colle qui abîme les ongles (même courts) et les mains.<br /> <br /> <br /> <br />

Recherche

Liens