Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 11:23

Je sais, il est un peu tôt pour parler de Noël, mais on ne s'y prend jamais assez tôt pour faire ses emplettes.

On évite ainsi la bousculade et surtout, les cadeaux mal choisis ou les achats compulsifs.

Au mois de novembre, Essence nous proposera une édition limitée pour nous y préparer. 

 

 

Come to Town contient des produits aux couleurs des fêtes, ainsi que des idées de cadeaux à offrir ou pour se faire plaisir.

 

 

Tout d'abord, des quads de fards à paupières (2,79 euros) proposés en deux déclinaisons qui, sur le visuel, ne semblent pas spécialement séduisants : 01 Make a Wish et 02 Naughty or Nice ?

 

 

En complément, des crayons (1,99 euro) dans des teintes chatoyantes : 01 Make a Wish, 02 Naughty or Nice ? et 03 The most wonderful tree.

 

 

Pour garder bonne mine, du blush crème (2,29 euros).

Jusqu'à présent, chez Essence, le blush crème n'a jamais été une réussite à mes yeux (faible pigmentation et texture trop grasse).

 

 

Peut-être que cette fois-ci, la formulation aura été améliorée.

En tous cas, les teintes me donnent envie : 01 Is that you Santa ? et 02 Wrapped in Pink.

 

 

Pour les rouges à lèvres (2,29 euros), vous aurez le choix entre un rouge classique (01 Is that you Santa ?) et un violet tirant sur le rose (02 Wrapped in Pink) qui n'est pas sans rappeler Radiant Orchid, la couleur de l'année.

 

 

A offrir des sets de vernis (3,49 euros) composés de deux vernis et d'un top coat.

 

 

Proposés en deux versions (01 Naughty or Nice ? et 02 Got my Lust ?), j'ai cru comprendre (sans en être sûre) que ce seront des exclusivités Müller.

 

 

Mais, les teintes n'étant pas exceptionnelles, je m'en passerai sans aucun regret.

 

 

Par contre, je compte bien ne pas passer à côté de ce top coat (1,99 euro), composé de filaments qui rappellent les aiguilles du sapin de Noël et qu'évoque son nom (The most wonderful tree).

 

 

La poudre pour le corps n'est pas un produit que j'utilise souvent, mais en été comme au moment des fêtes, c'est avec plaisir que j'illumine mes épaules et/ou mon décolleté, ne serait-ce que pour le geste ...

 

 

Cette petite boîte ronde contient une poudre irisée (3,29 euros) parfumée à la vanille et équipée d'une petite houppe.

Ayant déjà la Glitter Body Powder de Hema, je ne pense pas acheter celle-ci mais elle fera un joli petit cadeau à déposer au pied du sapin.

 

 

Et pour celles qui n'ont pas renoncé au papier, un set de cartes de vœux (1,99 euro).

 

 

Au nombre de cinq, ces cartes vous permettront de rappeler à ceux qui vous sont chers, combien vous les aimez ...

Essence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to TownEssence Trend Edition : Come to Town

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 17:45

Vous connaissez la tape manicure (ou manucure au ruban adhésif) qui permet de se passer de guides et de superposer de manière propre et nette des couches de vernis de différentes couleurs.

Mais avez-vous entendu parler de la manucure à l'élastique ?

 

 

C'est tout à fait par hasard, alors que je surfais sur le net, que je suis tombée dessus il y a un petit moment ... et malheureusement, je n'ai pas gardé trace de ma source.

Je ne sais pas si c'est une méthode courante ou tout simplement une astuce de secours, mais j'ai eu envie d'essayer et, contrairement à mes craintes, c'est non seulement facile mais aussi efficace.

 

 

Pour donner un peu de peps à London Calling de Catrice, j'ai voulu lui associer Orange Lane de H&M en french bicolore.

Et, l'occasion faisant la larrone, j'en ai profité pour tester cette méthode.

 

 

Il suffit d'un élastique, plat de préférence mais j'imagine que ça fonctionne aussi avec un élastique rond, suffisamment grand pour être tendu.

 

 

On il enfile le doigt et on tend l'élastique sur le côté avec un autre doigt ou en l'accrochant à une poignée de porte, de fenêtre ... ou encore à un crochet.

 

 

Je l'ai positionné en parallèle de mon bord libre mais je suppose qu'il est aussi possible de le faire en diagonale.

 

 

Puis, la partie de l'ongle étant parfaitement délimitée, on applique le vernis de la seconde couleur.

Après, je ne sais pas s'il faut attendre qu'elle sèche complètement ou juste quelques minutes.

Pour ma part, j'ai détendu l'élastique qui est tombé tout seul sans saccager le vernis qui n'était pas encore sec.

 

 

Je trouve le résultat plutôt satisfaisant ... Je pense bien explorer cette méthode en tentant la diagonale en tendant cette foix-ci l'eslastique vers le bas.

 

 

En bonus, une petite astuce toujours à l'aide de l'élastique : quand vous n'arrivez pas à ouvrir un flacon de vernis, pour avoir plus de prise, enroulez un élastique autour du bouchon, l'ouverture en sera facilitée.

 

 

Si ça ne marche pas, il vous restera à placer le bouchon sous un filet d'eau chaude (comme ici) mais le mieux est et reste de nettoyer ses flacons régulièrement.

La manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastiqueLa manucure à l'élastique

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:28

Comme vous le savez, Sleek MakeUp sort un nouveau concept, les Eye & Cheek palettes.

Si elles étaient composées de fards exclusifs, je n'hésiterais pas et me mettrais à les collectionner, comme je le fais déjà avec les I-Divine (ma collection ici) et les blushes de la marque.

 

 

Or, il s'avère qu'elles ne font que rassembler des produits déjà édités (dont certains en édition temporaire) que je possède.

Pour moi, ces palettes présentent donc un intérêt tout relatif et leur seul attrait est d'être un condensé de fards, pratique en déplacement.

Bien que leur prix ne soit pas excessif (11.99 euros pour 9 grammes), je ne compte pas me jeter aveuglément dessus.

Pour me décider, j'ai pris mon temps et ai tenté de les reconstituer, j'espère avec pas (ou peu) d'erreurs.

 

 

La première palette, See You at Midnight est une déclinaison de fards essentiellement froids.

 

 

Elle est composée :

 

- du blush 923 Pomegranate (collection permanente)

- du blush 142 Antique (édition limitée Vintage Romance)

- de quatre fards de la palette Vintage Romance

 

 

Sur la photo ci-dessus, j'ai inversé le nom des blushes (Antique étant à gauche et Pomegranate à droite ... et non l'inverse).

142 Antique est un brun aux accents violets, plutôt mat mais parsemé de discrètes paillettes argentées (cf ma revue).

923 Pomegranate est un magnifique rose tirant sur le bordeaux dont le fini est satiné.

 

 

Sauf erreur de ma part, les fards issus de la palette Vintage Romance (cf ma revue) sont :

 

1 - Meet in Madrid, un doré clair (métallique)

2 - Romance in Rome, un bleu foncé aux reflets violets (satiné)

3 - Bliss in Barcelona, un violet (métallique)

4 - Forever in Florence, un aubergine aux paillettes argentées

 

 

Mes swatches ne rendent pas compte de la bonne pigmentation de ces fards qui devront satisfaire celles qui aiment ce type de teintes.

 

 

Pour ma part, c'est plutôt la seconde palette, Dancing Til Dusk, qui devrait ma plaire avec ces beaux tons chauds.

 

 

Elle se compose :

 

- du blush 846 Mirrored Pink (édition limitée Aqua)

- du blush 934 Sahara (collection permanente)

- de quatre fards de la palette Au Naturel

 

 

846 Mirrored Pink est un rose Malabar réchauffé de micro paillettes dorées (cf ma revue). Il est actuellement épuisé sur le site de la marque.

934 Sahara est un brun orangé au fini mat.

 

 

Il me semble que les fards de la palette Au Naturel sont :

 

1 - Cappuccino, un beige (mat)

2 - Mineral Earth, un brun foncé (satiné)

3 - Taupe, un champagne (métallisé)

4 - Bark, un brun foncé un peu gris (mat)

 

 

A mes yeux, c'est une excellente sélection pour réaliser un maquillage nude et discret.

 

 

Pour autant. vais-je l'acheter ?

Je n'en sais encore rien et vais attendre les premières revues.

Celles qui sont intéressées par la palette See You at Midnight pourront consulter une revue ici.

Les swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de SleekLes swatches supposés des palettes Eye&Cheek de Sleek

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 17:32

Ça y est, mes ongles sont passés en mode automnal et ça tombe bien, la collection Check & Tweed de Catrice est arrivée en magasin.

Alors que je pensais craquer sur pas mal de choses, et notamment sur les palettes de fards, je n'ai pris que deux vernis, Hyde in the Park (le vert) et London Calling.

 

 

London Calling est un gris foncé, froid, nuancé d'une pointe de bleu et délicatement irisé d'argent.

 

 

Bien qu'elles soient présentes dans le flacon, les micro paillettes sont à peine visibles sur l'ongle, du moins à l'œil nu et à une certaine distance.

 

 

Comme tous les produits de la collection, le flacon est décoré d'une impression tartan en ton sur ton.

 

 

L'application de ce vernis est très agréable : excellente opacité (presqu'en une couche, mais en deux c'est mieux), séchage rapide et longue tenue.

 

 

Le gris sur les ongles pourra paraître triste pour certaines.

Personnellement, c'est une teinte que j'aime beaucoup à cette saison.

 

 

Et le gris est la couleur parfaite pour être portée combinée à une couleur tonique, comme ce bel orangé (Orange Lane de H&M).

 

 

Je l'ai posé en french à l'extrémité de mes ongles en testant une nouvelle technique qui ne nécessite ni guide à manucure, ni ruban adhésif, ni pinceau à french ... et dont je vous parlerai demain.

Sur mes ongles :  London Calling de CatriceSur mes ongles :  London Calling de CatriceSur mes ongles :  London Calling de CatriceSur mes ongles :  London Calling de CatriceSur mes ongles :  London Calling de CatriceSur mes ongles :  London Calling de CatriceSur mes ongles :  London Calling de Catrice

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 11:40

Cette semaine, My Beauty Québec nous propose de poursuivre la saga du nude d'un point de vue vernistique (énoncé du défi).

Si j'aime la discrétion pour le maquillage de mes yeux et n'utilise que des fards neutres (ici), sur mes ongles, je n'ai pas peur de me lâcher et de porter toutes sortes de couleurs, avec une préférence pour le bleu et une véritable passion pour le vert.

Mais, il m'arrive de faire des pauses chromatiques et de choisir des teintes plus douces et naturelles.

 

 

Qu'est-ce qu'un vernis nude ?

A proprement parler, ce devrait être un vernis d'une teinte proche de la couleur naturelle de l'ongle, ou un vernis transparent ou translucide, légèrement teinté, éventuellement irisé.

Depuis une ou deux années, le terme low nail est à la mode ... mais là encore, c'est une appellation impropre puisqu'elle désigne tout simplement des vernis neutres.

 

 

Quand je ne porte pas de vernis, j'améliore l'aspect de mes ongles nus avec une bonne couche de base, éventuellement teintée, ou blanchissante, comme celle de Hérôme.

 

 

Je porte assez peu les vrais vernis nude de ma collection, peut-être qu'avec ma longueur d'ongles, je ne trouve pas ça joli.

 

 

Par contre, j'adore les teintes neutres que je possède en bon nombre.

Sur des mains bronzées, j'aime les beiges, surtout les irisés.

 

 

J'aime aussi les rosés, en particulier les vieux roses que je trouve chics et élégants.

 

 

Le corail est un peu la touche bonne mine de mes ongles.

 

 

Les taupes, cette couleur de l'entre-deux, je les réserve pour l'hiver.

 

 

Et, bien que ce ne soit pas une couleur particulièrement en vogue, j'ai des périodes où j'affectionne les bruns.

Plus que du nude, ma préférence va donc plutôt aux teintes neutres.

Le défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nudeLe défi du lundi : des ongles plus neutres que nude

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 19:08

Si on m'avait demandé il n'y a pas si longtemps sur quel(s) critère(s) je choisis mes disques démaquillants, spontanément et de manière invariable je vous aurais répondu que seul le prix oriente mon choix.

Pour tous ces produits à usage unique que l'on utilise au quotidien, j'ai psychologiquement du mal à y mettre le prix, considérant qu'il s'agit d'une dépense inutile.

 

 

C'est vrai que l'on trouve de très bons disques à bas prix et qu'il y a longtemps que le leader Demak'Up a été détrôné.

Mais, en cherchant à économiser quelques cents, il m'est trop souvent arrivé de regretter mon achat.

Aujourd'hui, même si le prix entre dans mes critères, mon choix est plus éclairé et, quand je trouve un bon petit produit, je m'y tiens.

 

 

Si pour la plupart d'entre vous, le disque démaquillant a toujours été présent dans vos salles-de-bains, les plus âgées se souviennent de ces temps où il n'existait pas.

A l'époque, on ne trouvait que des boules de coton et du coton hydrophile.

Puis, les fameux disques ont fait leur apparition avec comme argument de vente, leur faible pouvoir absorbant donc une économie de produit, en dépit d'un prix (du disque) assez élevé.

 

 

Les disques ont fait du chemin depuis puisqu'ils sont devenus le standard de nos routines beauté reléguant le coton hydrophile et les boules de coton aux oubliettes.

J'ai récemment redécouvert le charme de ces dernières (ici).

Quant au coton hydrophile, malgré sa douceur, il reste plucheux et bien trop absorbant.

 

 

Pour en revenir aux disques de coton, mon critère de choix est et reste son prix.

Certaines marques de luxe proposent les leurs à des prix qui laissent songeuse : Chanel ($20 les 100), Clé de Peau ($20 les 120) et Shiseido qui reste plus abordable ($9,50 les 165).

Je ne doute aucunement de la qualité des fibres utilisées, ni de leur douceur et épaisseur mais sincèrement, je préfère mettre mes sous ailleurs.

 

 

Des disques, j'en ai essayés des tonnes et notamment :

 

1 - les disques Bella (Action) à 48 cents les 80 que je vous déconseille car peu épais et un peu rêches

2 - les disques Jumbo (supermarché néerlandais) à 59 cents les 100 qui me conviennent tout à fait

3 - les disques Kruidvat à 89 cents les 80, un poil plus épais que les Jumbo

4 - les disques bio Kruidvat à 1,05 euro les 80, mes nouveaux chouchous

5 - les duo plus de Demak'Up à 1,89 euro les 64, qui sont corrects mais qui ne valent pas leur prix

 

Parmi tous ces disques, il est parfois difficile de s'y retrouver, d'autant plus qu'ils sont tous du même diamètre, que leur poids ou leur densité n'est pas indiquée et qu'il est souvent impossible de les comparer au travers de leur sachet.

 

 

Bien-sûr, vous pouvez choisir leur forme : ronde (la plus fréquente) ou ovale, plus chère (1,05 euro les 50 disques chez Kruidvat) et que je réserve pour les compresses sur les yeux.

Pour le démaquillage, je les trouve trop grands.

 

 

Il y a aussi des disques carrés assez rares en Europe, que l'on trouve notamment chez The Body Shop (coton biologique, 4 euros les 50 disques).

Personnellement, à part leur taille, je ne perçois pas la spécificité de leur forme.

Si vous êtes éclairées sur le sujet, vos lumières en la matière sont bienvenues.

 

 

Bien que tous les disques présents sur le marché soient en 100% coton, il ne faut pas se méprendre, tous les cotons ne se valent pas.

A côté du coton d'Egypte, le plus précieux ou l'un des meilleurs, il existe le coton industriel (souvent made in USA), souvent irritant pour les peaux sensibles, dont la fabrication et le blanchiment nécessitent l'emploi d'une grande quantité de produits chimiques.

Les peaux sensibles préfèreront donc des disques qui leur sont destinés, comme ceux de Demak'Up enrichis aux extraits d'huile de coton(1,89 euro les 64 disques), plus doux.

 

 

Les peaux éthiques choisiront du coton biologique, blanchi à l'oxygène.

Jusqu'à présent, ils étaient assez cher.

Mais bonne nouvelle ! Kruidvat en propose depuis peu à un prix défiant toute concurrence : 1,05 euro les 80 disques (et actuellement chez moi en promotion à 69 cents).

Ils sont doux, épais et à double face (une face lisse et une face capitonnée).

Sont-ils plus doux que les disques destinés aux peaux sensibles ?

Je n'en sais rien ... la comparaison m'a laissée dubitative.

 

 

Depuis quelques années, on nous propose des disques à double face : une lisse toute douce et une autre en coton armé.

Demak'Up a sûrement été le premier à les proposer, possédant même un brevet pour sa texture nid d'abeille faite en fils de coton.

Personnellement, je ne suis pas fan, mais vraiment pas.

Je la trouve trop rugueuse, alors que ma peau est tout sauf sensible.

Pour démaquiller mon visage, je laisse agir le produit qui va dissoudre le maquillage.

Pour lui offrir une légère exfoliation au moment du nettoyage, je préfère mon éponge en charbon de bambou, douce et efficace.

Au moment de la sortie de ces nouveaux disques, la blogosphère était polluée de billets en vantant les mérites, en particulier pour retirer le vernis à ongles.

Chacune fait bien ce qu'elle veut mais pour ma part, je reste fidèle à la méthode Deborah Lippmann qui marche aussi avec des disques (comme ici), qui préservent l'ongle en évitant de le frotter.

 

 

En fait, à part la loi de mon porte-monnaie, et éventuellement la douceur dont ma peau a besoin, c'est avant tout l'épaisseur du disque qui m'importe.

Je vais peut-être passer à vos yeux pour une chicaneuse mais, en tant que consommatrice, il ne suffit pas de m'indiquer le nombre de disques que contient un paquet pour me renseigner sur la quantité de produit que j'achète.

Pourquoi le poids et/ou la densité n'est-elle pas renseignée ?

Quand j'achète du papier, j'en connais la densité ce qui me donne une idée sur le produit que je vais utiliser.

Et pour le coton, je devrais m'en passer ?

Les disques, je les aime doux, épais et pas plucheux.

Sur la photo ci-dessus, vous constaterez qu'on passe du simple au triple :

 

1 - Demak'Up (1,90 euro les 108 disques) à densité honnête mais pas exceptionnelle

2 - Bella de chez Action (48 cents les 80 disques) à densité médiocre

3 - Jumbo (59 cents les 100 disques) qui surpasse Demak'Up

 

Après, c'est à chacune de décider l'aspect qu'elle entend privilégier.

 

 

Personnellement, j'aime pouvoir séparer mes disques en couches, notamment pour dissolver mes ongles mais mais pas que ...

 

 

Pour résumer : bas prix, douceur et épaisseur, tels sont mes critères de choix.

Et, au risque de me répéter, quand je trouve une marque de disques qui me convient, je n'en change plus.

Actuellement je suis fan des disques bio de Kruidvat (1,05 euro les 80 disques) face auxquels Demak`Up peut aller se rhabiller ...

Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?Les disques de coton : comment les choisir ?

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 17:29

Si comme moi vous avez un peu tardé pour vous acheter la palette Rio Rio de Sleek MakeUp, ne la cherchez plus sur le site de la marque (lien) car elle est à présent épuisée.

À celà, rien d'étonnant : elle était sortie en juillet en édition limitée et nous sommes presque en octobre.

Ne vous précipitez pas sur Ebay où vous la trouverez à prix d'or.

Ce serait dommage de la payer quatre fois son prix, alors que certains revendeurs habituels de la marque viennent tout juste de la recevoir.

En fonction de votre lieu de résidence, vous choisirez de la commander chez Alice&Jo (lien), Boozyshop surtout si vous avez décidé de vous acheter un Brushegg (en prévente : lien) ou encore au CoinMakeUp (lien).

S'il y a d'autres revendeurs, n'hésitez pas à me les indiquer.

En tous cas, ne traînez pas trop à vous décider car j'imagine que les stocks sont limités.

Je viens tout juste de recevoir la mienne, que je vous présenterai la semaine prochaine.

Où trouver la palette Rio Rio de Sleek MakeUp ?

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 11:19

Pour varier les plaisirs sur mes pommettes, j'apprécie tout particulièrement le blush en palette.

C'est compact et ça permet d'avoir toujours sous la main (et les yeux) plusieurs teintes à utiliser seules ou à superposer.

 

 

Chez Née Jolie, vous trouverez en soldes une jolie palette au prix de 2,33 euros au lieu de 4,58 euros (lien), sans que n'y s'ajoute le moindre centime au titre des frais de port puisqu'ils sont gratuits.

 

 

Elle se compose de quatre teintes (4 x 5 grammes) allant du rose au corail.

 

 

A ma grande surprise, le boîtier (noir et mat) a l'air plutôt solide. Les charnières semblent bien fixées.

 

 

Il est équipé d'un miroir qui occupe toute sa largeur (et seulement la moitié de sa hauteur).

 

 

Vous y trouverez deux petits pinceaux qui seront utiles si vous oubliez vos pinceaux. Sinon, vous vous en passerez.

 

 

Les fards ont un fini légèrement satinés :

 

1 - rose froid

2 - rose avec une légère pointe de corail

3 - orangé

4 - orangé tirant sur le corail

 

 

Les teintes sont vraiment ravissantes et il est dommage que cette palette ne contienne pas un brun, mais en quatre fards, on ne peut pas tout avoir.

 

 

Les fards sont un peu poudreux, mais à l'application, on s'en sort parfaitement.

 

 

La pigmentation est assez moyenne, du moins de mon point de vue ... puisque j'adore le blush hyper pigmenté.

Mais je pense qu'elle est suffisante pour les filles à peau claire ou pour celles qui ont le blush timide.

Pour moi, c'est le type de blush que j'utilise en retouche ou en superposition d'un blush crème.

 

 

Sur le site, j'ai d'ores et déjà repéré d'autres palettes de blush (lien) sur lesquelles je pourrais craquer, d'autant plus qu'avec le code OBX10 j'obtiendrai une remise de 10% sur les produits hors soldes.

 

 

Mais, pour l'heure, je vais m'amuser avec celle-ci !

Cheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née JolieCheap Thrills : ma palette de blush Née Jolie

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:37

Un mascara sec est le signe qu'il est temps d'en changer, même s'il est loin d'être terminé.

Ça, c'est pour les filles sensées et disciplinées ... que je ne suis pas.

Je n'arrive pas à me défaire des choses (ou des produits) qui peuvent encore servir . L'idée même du gâchis me hérisse le poil.

 

 

Bien-sûr, j'en conviens, conserver un mascara sec est assez contre-produtif puisqu'il ne vous donnera pas de beaux cils longs et séparés mais plutôt des cils collés et moches.

Sans parler des débris de mascara qui viendront s'échouer sur vos paupières. Sauf que ...

 

 

Il arrive qu'un mascara soit sec dès le départ comme le mascara Lashes go wild de Essence (cf ma revue), que je ne me résigne pas à jeter et que j'utilise depuis le mois de mars (sic!).

Mais, vous n'avez pas besoin de souffrir des mêmes travers que moi pour avoir besoin de vous en sortir avec un mascara sec.

Ça arrive à des filles très bien qui ne se maquillent pas tous les jours et découvrent soudainement que leur mascara a séché, à celles qui ont des fins de mois difficiles et qui doivent attendre pour le remplacer ou encore aux étourdies.

 

 

La première astuce est assez connue ... je ne pense donc pas vous apprendre grand chose, mais une piqûre de rappel ne fait pas de mal.

Elle consiste tout simplement à essuyer la brosse de son mascara dans un mouchoir en papier.

 

 

Plus le mascara est sec, plus il a tendance à s'agglutiner autour des poils de la brosse.

Au résultat, la brosse est moins précise, le processus de séchage s'en trouve accéléré et bien souvent, des poussières (ou des fibres) viennent  s'y mêler.

 

 

Au vu de ce qui se dépose sur le mouchoir, on a peut-être l'impression de gâcher du mascara, mais ce surplus serait de toutes façons resté sur la brosse.

 

 

Et sincèrement, à l'usage on réalise très vite que ça fonctionne et que la brosse retrouve sa forme ergonomique.

 

 

La deuxième astuce prend à peine plus de temps et fait vraiment la différence : à intervalles réguliers, il faut nettoyer la brosse de son mascara.

 

 

Il suffit d'un peu d'eau chaude : on place sa brosse sous un filet d'eau ou on la plonge dans un verre d'eau.

Puis, on l'essuie rapidement dans un mouchoir avant de la remettre humide dans le tube.

 

 

Le gain est double : non seulement la brosse est parfaitement nettoyée mais surtout, chauffée par la chaleur de l'eau (surtout si la tige est en métal), elle va ramollir le mascara et lui redonner une texture crémeuse.

 

 

Troisième et dernière astuce, chauffer le mascara lui-même pour le ramollir.

J'avais déjà utilisé cette méthode avec une base à paupières (ici) et c'est également parfait pour récupérer un mascara.

 

 

Une immersion dans un verre d'eau chaude (en évitant l'endroit où le tube s'ouvre) pendant quelques minutes et le tour est joué !

Cette solution n'est pas permanente mais elle fait son effet pendant quelques jours.

Il y a aussi l'astuce de la glycérine (expliquée ici) qui ne convient pas à tous les mascaras.

 

 

J'achèverai ce billet en rappelant les règles de base pour éviter que le mascara ne sèche trop vite :

 

- proscrire les mouvements de va-et-vient de la brosse dans le tube qui font entrer l'air et facilite le processus de séchage

- bien refermer son mascara

- nettoyer son goulot pour conserver son herméticité

 

Voilà, je pense n'avoir rien oublié ... Si vous avez d'autres astuces, elles sont bienvenues.

3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 08:54

Si vous n'avez pas déjà entendu parler du Brushegg, vous risquez de ne pas y couper dans les semaines à venir.

Brushegg est un outil qui facilite le nettoyage des pinceaux.

C'est un petit objet en silicone, en forme de demi œuf dont une des faces est striée.

On l'enfile au bout de ses doigts, et on frotte ses pinceaux sur les stries.

L'idée n'est pas nouvelle puisqu'elle avai tété initiée par Sigma avec son drôle de gant (ici) dont le prix était manifestement excessif.

 Si vous étiez tentées par ce type d'objet, patientez quelques jours avant de vous précipiter ... surtout si vous résidez en Belgique.

Actuellement vous le trouverez en prévente sur le site de Djulicious (lien) au prix de 10 euros auxquels s'ajouteront les frais de port (10 euros pour la Belgique).

Dès le début du mois d'octobre, c'est-à-dire dans quelques jours seulement, Boozyshop (lien) en sera également distributeur au prix de 4,99 euros. Pour les frais de port, sachant que le Brush Egg ne pèse que 40 grammes, j'imagine qu'ils seront au minimum, soit 3,50 euros.

Pour la France, les frais de port restent trop élevés pour que ce soit intéressant.

Personnellement, je compte bien m'en acheter un.

Brushegg, un bon plan pour les Belges

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article

Recherche

Liens