Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 17:38

J'adore les masques Montagne Jeunesse mais ils présentent un inconvénient majeur : les masques crèmes ont un conditionnement qui renferme une trop grande quantité de produit pour être utilisés en une seule fois.

Quand j'en utilise un, il m'en reste toujours assez pour me faire un deuxième masque.

Tout va bien si je suis chez moi : bien que le packaging ne se referme pas, je le place au frigo et l'utilise dans les jours qui suivent (ils sont sans paraben et ne se conservent pas longtemps).

Mais quand je suis à l'extérieur, si je n'ai pas d'amie avec laquelle partager le masque, c'est à contre-coeur que je finis par mettre à la poubelle ce qu'il en reste ... Quel gâchis !

 

facefood1.JPG

 

Avec la gamme Face Food, Montagne Jeunesse vient de remédier à cet inconvénient : ce sont de vrais masques unidoses vendus par deux et à petit prix (1,50 euros les 2 masques de 6 ml). Leur temps de pause est de 5-10 minutes.

Il existe cinq variétés de masques Face Food, à choisir en fonction de ses besoins ou de ses envies :

 

facefood2.JPG

 

Le masque peeling à l'huile d'orange et à la vitamine C : il débarrasse la peau de ses impuretés et de ses peaux mortes.

 

facefood3.JPG

 

Le masque exfoliant à l'huile d'avocat et aux grains de noix qui permet de gommer la peau tout en l'hydratant.

 

facefood4.JPG

 

Le masque nettoyant à la boue minérale de la mer morte, pour un nettoyage et profondeur et en douceur de la peau. 

 

facefood5.JPG

 

Le masque chauffant au ginseng et au jasmin qui a pour effet d'ouvrir les pores de la peau pour la nettoyer, tandis que ses ingrédients naturels laissent une peau hydratée.

 

facefood6.jpg

 

Et enfin, le masque revitalisant au concombre et à la pomme, que je n'ai pas trouvé près de chez moi, et rénove et rafraîchit la peau.

La canicule n'ayant pas fait de bien à ma peau, j'ai à présent de quoi la chouchouter, en variant à chaque fois les plaisirs.

 

Pour la revue détaillée de chacun de ces masques :

 

http://mamzellekitkat.over-blog.com/face-food-masque-peeling-%C3%A0-l-huile-d-orange

 

http://mamzellekitkat.over-blog.com/article-face-food-le-masque-exfoliant-a-l-huile-d-avocat-et-aux-noix-115484425.html

 

http://mamzellekitkat.over-blog.com/article-face-food-masque-nettoyant-a-la-boue-minerale-de-la-mer-morte-116588437.html

 

http://mamzellekitkat.over-blog.com/article-face-food-le-masque-thermal-au-ginseng-et-jasmin-112578138.html.

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 09:35

J'adore les brumisateurs d'eau minérale et/ou d'eau de source que j'ai intégrés à ma routine visage depuis des années déjà. Je les utilise matin et soir.

Ils me sont également bien utiles quand j'ai besoin de me rafraîchir. Sauf que ...

Par période de grosse chaleur, leur consommation excessive finit par me coûter une fortune. En outre, il m'arrive d'avoir envie de faire profiter mon visage d'une brume de ma confection.

C'est pourquoi, à côté des brumisateurs classiques, je possède des brumisateurs rechargeables.

 

mist1.jpg

 

Je possède deux types de brumisateurs rechargeables :

 

mist2.JPG

 

Un modèle classique (à droite) et un modèle à pompe (à gauche).

 

mist3.jpg

 

Ce modèle s'apparente plus à un vaporisateur qu'un brumisateur mais la petite molette permet de régler le spray de manière à obtenir une pluie d'eau proche d'une brume.

Bien qu'il ne soit pas à proprement parler isotherme, le fait qu'il soit en métal conserve la fraîcheur de son contenu.

J'en possède plusieurs, dont un pour ma lotion capillaire ( Ma lotion rebouclante à la glygérine ), un autre pour mes hydrolats ...

 

mist4.JPG

 

Le second modèle est un brumisateur à pompe. J'ai acheté le mien chez Action (1,39 euros) mais il se trouve facilement sur internet à des prix très variés.

Il me sert exclusivement pour me rafraîchir quand je suis à l'extérieur.

 

mist5.jpg

 

Son fonctionnement est simple : on le remplit d'eau par le dessus, on active la pompe pour créer de la pression, puis en appuyant sur le bouton, on libère la brume d'eau.

Équipé de doubles paroies, l'eau reste relativement fraîche.

Cet ustensile est juste génial ! Pour une démonstration en images :

 

   

Cependant, j'ai lu récemment un article assez inquiétant à son sujet (link) et qui m'a laissée perplexe ! J'ai recherché sur internet ce qu'il en était et n'ai rien trouvé. Je pense que l'incident que relate cette personne est du au fait que la pompe a été activée trop longtemps.

Sinon, plus sérieusement, j'attire votre attention sur les règles d'hygiène minimum pour l'utilisation appropriée de ce brumisateur : link

Le fait qu'il se démonte permet de le nettoyer correctement. J'utilise le mien depuis l'an dernier et n'ai jamais rencontré de problème particulier. Au contraire, il ne m'a offert que du bien-être ...

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 17:00

Je lis souvent ça et là que le mascara idéal pour l'été serait le mascara waterproof.

C'est effectivement le cas pour trois catégories de filles :

 

1 - celles qui vivent dans des régions où la saison des pluies coïncide avec l'été

2 - celles qui passent leur journée à la piscine

3 - celles qui ont un gros chagrin et qui pleurent toutes la journée.

 

Pour les autres, il y a mieux que le mascara waterproof qui, comme son nom l'indique est résistant à l'eau ... et à rien d'autre.

 

mascara1.jpg

 

L'été, la tenue du mascara est mise à l'épreuve, non pas par l'eau, mais par la chaleur et la sueur.

Comme vous pouvez l'imaginer, la sueur n'est pas composée uniquement d'eau, mais également de minéraux divers et de sébum (présent sur la peau et entraîné par la sueur).

En plus du sébum, différents corps gras (crèmes, fards ...) vont être contenus dans la sueur qui achèvera sa course sur les cils.

Sachant que le mascara waterproof se dissout en général au contact de corps gras (l'huile étant le démaquillant idéal pour le maquillage waterproof), il n'y a rien de surprenant à ce qu'il ne résiste pas à la sueur.

En période de grosse chaleur, le mascara qui est le plus adapté est celui qui est "smudge proof" (littéralement anti-bavure) ... qui peut être également waterproof, ou non.

 

mascara2.jpg

 

La plupart des marques proposent des mascaras smudge proof. Il y en a à tous les prix.

Certains se retirent avec des démaquillants pour les yeux, d'autres à l'eau très chaude. Tout dépend de leur formulation.

 

mascara3.jpg

 

Pour ma part, j'utilise le Maximum Resist de Catrice, qui est discontinué depuis peu :

 

mascara4.jpg

 

Dans la même marque, vous trouverez le mascara Better than Waterproof.

Pour finir, un KitKat tip que j'utilise quand je n'ai plus de mascara smudge proof :

Après avoir appliqué mon mascara standard, je le laisse sécher. Puis, je le recouvre d'une bonne couche de mascara gel.

 

mascara5.jpg

 

En plus de donner à mes cils un peu de brillance, ça va les gainer et limiter un peu les bavures.

Mais rien de vaut un mascara smudge proof !

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 13:13

J'ai beau être une adepte du gommage, j'ai réalisé la semaine dernière que je n'avais jamais essayé le gommage capillaire.

N'ayant pas le cheveu gras, ne souffrant pas de pellicules et n'utilisant ni laque ni gel, le besoin ne s'en était pas fait sentir jusqu'à cette période de canicule où j'ai abondamment transpiré, y compris du cuir chevelu. Et du coup, j'avais parfois parfois tendance à me gratter le crâne.

Ne souhaitant pas encombrer ma salle de bains d'un produit supplémentaires, j'ai décidé de le confectionner moi-même, avec les moyens du bord.

 

hair1

 

Le gommage est le produit le plus simple à fabriquer puisqu'il suffit de mélanger des particules exfoliatrices à un corps gras et/ou crémeux.

Pour les particules, j'ai choisi de recycler le marc de mon café du matin. Et pour le corps crémeux, j'ai utilisé mon après-shampoing habituel.

 

hair2.JPG

 

J'aurais pu utiliser de l'huile, mais c'est bien trop gras pour mes cheveux. Avec de l'après-shampoing, j'étais sûre de ne faire que du bien à mes cheveux.

 

hair3.jpg

 

J'ai tout simplement mélangé le marc de café à un peu d'après-shampoing.

Pour les quantités, j'ai procédé un peu au pif. Ça dépend un peu de la longueur des cheveux.

 

hair4.jpg

 

Pour l'après-shampoing, il faut le doser pour obtenir un mélange pâteux, qui va se répartir facilement dans les cheveux.

Après m'être lavé les cheveux, j'ai appliqué ma crème au café mèche par mèche en partant des racine jusqu'aux pointes.

J'ai ensuite rassemblé mes cheveux sur le dessus de la tête, les ai attachés et ai laissé poser le tout pendant 15 minutes.

Comme il me restait pas mal de produit, plutôt que de le jeter, je l'ai utilisé pour me gommer l'ensemble du corps.

Au bout de 15 minutes, j'ai massé mon cuir chevelu, puis mes cheveux sur les longueurs et ai rincé le tout à l'eau claire.

Une fois séchés à l'air libre, mes cheveux étaient plus souples et plus brillants, mais ça, c'est sûrement l'effet de l'après-shampoing posé en masque.

C'est au niveau de mon cuir chevelu que j'ai vu (ou senti) la différence : je n'ai plus ressenti aucune sensation de démangeaison dans les jours qui ont suivi.

Je suppose que ce gommage a débarrassé mon crâne de ses cellules mortes et autres impuretés dont le shampoing n'arrive pas à venir à bout.

Je compte donc ajouter ce gommage à ma routine capillaire à raison d'une fois par mois.

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 17:03

Nouveau venu dans la collection permanente du géant suédois, Blue Bliss est un magnifique condensé de paillettes baignant dans une base translucide bleutée sur lequel j'ai un peu hésité avant de m'en emparer.

Le problème avec les vernis chez H&M, est qu'il n'y a pas toujours d'échantillons (et encore moins de testeurs) et qu'ils sont conditionnés de façon telle qu'à défaut de les avoir vus portés auparavant, il est parfois difficile (voire impossible) de s'en faire une idée.

 

bliss1.JPG

 

Dans son flacon, et sous l'éclairage électrique du magasin (ce qui n'aide pas !), je le trouvais un peu terne. L'ensemble semble être une sorte de bleuet qui n'est pas particulièrement une couleur qui me fait frissonner.

 

bliss2.JPG

 

Et c'est incontestablement la présence de ses paillettes qui m'a décidée à le prendre.

 

bliss3.JPG 

Dans leur flacon, les paillettes ont des tailles différentes et ont l'air de couleur argent, bleu et violet, mais en fonction de l'angle sous lequel on les regarde, elles prennent des accents multicolores, allant du vert, au bronze, en passant par du bleu et du rose.

 

bliss4.JPG

 

Comme je le pensais, la base dans laquelle sont concentrées les paillettes est translucide. De ce fait, si Blue Bliss peut être porté seul, il est préférable de l'appliquer sur une base déjà colorée.

J'ai pour ma part choisi de ne profiter que de ses paillettes et de l'associer à un vernis bleu marine :

 

bliss5.JPG 

C'est une couleur que j'adore porter seule, mais avec des paillettes, c'est encore mieux !

 

bliss6.JPG

 

Les paillettes étant toutes petites, je n'ai eu aucune difficulté à les appliquer de manière uniforme à l'aide du pinceau et n'ai pas cherché à utiliser une autre méthode ( Les paillettes, c'est à l'éponge que je les applique ! ).

 

bliss7

 

En une couche unique de Blue Bliss, j'ai obtenu une belle concentration de paillettes. La surface de mes ongles est presque lisse, et la brillance m'a semblé suffisante pour que je me passe de top coat.

Naturellement, Blue Bliss peut se porter seul :

 

hmnat.jpg

visuel emprunté à Truly Polished

 

Selon le blog deTruly Polished (link), quatre couches sont nécessaires pour un fini opaque.

Peut-être trouverez-vous que Blue Bliss ressemble à s'y méprendre à Last Friday Night de la collection Katy Perry de OPI, sorti l'an dernier et vous aurez raison !

 

opi-lfn.jpg

 

Ces deux vernis sont très similaires, sans être parfaitement identiques pour autant.

 

jc3a4mfc3b6relse-opi-last-friday-night-hm-blue-bliss-03.jpg

visuel emprunté à Annie's Colors

 

Pour une revue comparative, je vous invite à vous rendre sur le blog de Annie's Colors : link

Selon Annie, la différence (infime à mes yeux) tiendrait à la taille des paillettes.

Compte-tenu de son faible prix (3,95 euros le flacon de 9 ml), Blue Bliss est une excellente alternative au vernis de OPI.

 

bliss8.JPG 

Par avance, je sens que Blue Bliss va devenir un des ces vernis qui me permettra de sublimer n'importe quelle autre teinte posée en base et il me tarde de voir ce qu'il donnera sur des couleurs claires comme des pastels ...

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 09:21

Je me sens toujours un peu mal à l'aise de parler de marques que beaucoup d'entre vous ne peuvent se procurer (faute de distribution en France), surtout quand il s'agit de produits dont on ne trouve pas d'équivalent ailleurs.

Hier, je vous présentais la peel off base de Essence ( J'ai testé la peel off base coat d'Essence ), et bien que mon test n'a pas été à la hauteur de mes espérances (pour des raisons qui tiennent peut-être plus à la pose qu'au produit lui-même), j'ai souhaité pouvoir vous suggérer une alternative à laquelle tout le monde peut accéder, que certaines possèdent déjà et qui ne coûte presque rien !

 

lime1.JPG

 

Si vous avez lu mon précédent billet, vous avez peut-être été surprise par le fait que cette base d'Essence sans solvant ressemble presque à s'y méprendre à de la colle vinylique, vous savez, cette colle blanche et liquide qu'on utilise à l'école ou pour les petits travaux de bricolage !

 

lime2.JPG

 

Je n'ai aucune connaissance en chimie et j'ignore tout de la composition de chacun de ces produits mais, alors que j'ai testé la base d'Essence sur la main gauche, j'ai effectué le même test en parallèle sur ma main droite avec de la colle.

Ne pensez pas un seul instant que je sois une kamikaze !

 

lime3.JPG

 

J'avais vaguement lu un truc similaire il y a un bout de temps sur un blog américain (dont je ne retrouve plus le lien) et, pour bricoler de temps en temps, je savais que les coulures de colle blanche n'ont jamais endommagé mes mains et se sont toujours nettoyées facilement, ou en se décollant une fois sèches ou en se dissolvant à l'eau chaude ... tout comme la base d'Essence.

 

lime4.JPG

 

Comment ai-je procédé ?

J'ai tout simplement versé un peu de colle au fond d'un bol et l'ai appliqué sur mes ongles à l'aide d'un pinceau à vernis propre.

J'ai immédiatement nettoyé mes ustensiles à l'eau chaude.

 

lime5.jpg

 

A l'instar de la base d'Essence, l'application se déroule de la même façon : la couche blanche et opaque devient lisse et transparente en séchant.

 

lime6.jpg

 

Puis, quand la base était bien sèche, j'ai appliqué deux couches de vernis et une couche de topper :

 

Sur mes ongles : Sunny Side de Catrice (coll Cucuba)

Mrs and Mr Glitter, le nouveau topper de Essence

 

et j'ai évité de mettre mes mains sous l'eau chaude pendant trois heures.

J'ai conservé cette manucure deux jours. Elle n'a pas bougé.

 

lime7.JPG

 

Puis, je l'ai retirée ... et je dois avouer qu'elle s'épluche plus facilement que la base d'Essence ... mais toujours pas en pellicule homogène.

A mon avis, cette différence tient non pas à la base elle-même mais au fait que j'ai appliqué moins de paillettes sur la main droite et que du coup, la pellicule à retirer était plus souple, plus élastique ...

Puis-je en conclure que la base d'Essence n'est que de la vulgaire colle blanche ? Je n'irais pas jusque là mais après cet essai, je peux affirmer que la colle marche de la même façon, qu'elle tient aussi bien et s'épluche de manière similaire.

Selon la charmante Pénombre (dont je vous conseille le blog : link), pour que la pellicule se retire en une seule fois, et non par miettes, il faut en appliquer deux couches ... ce que je vais essayer tout de suite.

Je ne peux que vous inviter à tenter l'expérience de la base alternative de votre côté, sachant que ça n'abîme pas les ongles (les miens ne l'ont pas été) ... et de venir partager avec nous vos impressions, bonnes ou mauvaises !

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 18:28

Au mois de juillet, lors de la sortie de la collection Ready for Boarding, j'avais acheté la peel off base coat d'Essence, une base qui se retire sans dissolvant, et qui s'épluche à sec.

A l'époque, je pensais que ce produit resterait une édition temporaire ( Essence Trend Edition : Ready for Boarding ) et j'en ai fait un petit stock, histoire d'en profiter longtemps.

Je n'avais pas encore eu le temps de l'essayer et ne voyais plus l'utilité d'en faire une revue ... jusqu'à ce que j'apprenne que ce produit allait faire son apparition dans la collection permanente de Essence.

Je m'y suis donc collée cette semaine.

 

peel1.jpg

 

J'imagine que la base de la collection permanente est exactement le même produit, présenté dans un packaging différent ( Essence : les nouveautés de la gamme Nail Art (sept 2012) ) :

 

nails3

 

Comme beaucoup d'entre vous, ce qui m'a séduite dans le principe de cette base, ce n'est pas tant qu'il n'y ait pas besoin de dissolvant pour retirer son vernis mais plus qu'elle pourrait constituer le moyen facile et rapide de retirer des manucures pailletées tout en étant inoffensive pour mes ongles ... la solution miracle, quoi ...

 

peel2.JPG

 

Il s'agit d'une base qui ne contient aucun solvant et pour savoir comment ça marche, il suffit de suivre scrupuleusement les indications fournies par la marque et qui se trouvent sous l'étiquette.

 

peel3.jpg 

En apparence, ça a l'air simple, et presque magique. Qu'en est-il réellement ?

J'avoue qu'au départ, j'ai été intriguée par ce produit étrange ...

 

peel4.jpg 

C'est un produit épais, blanc et opaque qui n'a pas l'odeur des bases habituelles ... mais une odeur indéfinissable qui ne m'est pas complètement inconnue mais que je n'arrive pas à identifier.

 

peel5.JPG

 

Quand on l'applique, c'est comment dire ... un peu comme de la colle acrylique, épais, d'une opacité inégale ...

Mais au bout de quelques minutes, ça sèche et ça devient transparent et brillant, tandis que la surface de l'ongle devient lisse. Ça rassure tout de suite !

 

peel6.JPG 

Ensuite, on applique son vernis comme on le ferait sur n'importe quelle autre base. Ici : Sur mes ongles : Sunny Side de Catrice (coll Cucuba)

Sauf que lors de mon premier essai, je n'avais pas lu scrupuleusement les instructions !

Alors que la base et le vernis me semblaient secs, j'ai eu comme une envie de faire un peu de vaisselle ...

 

peel7.JPG

 

La couche de base s'est littéralement dissoute sous l'effet de l'eau chaude, tandis que l'ongle vernis est resté intact.

C'est alors que j'ai lu les instructions où il est clairement indiqué qu'il faut éviter l'eau chaude dans les trois heures qui suivent la pose du vernis !!!

Damned ! Je n'avais pas encore pris ma douche et par cette chaleur, je ne me voyais pas attendre autant de temps.

 

peel8.JPG 

Ma douche a eu raison de ce qui restait de la base, tandis que l'ongle vernis s'est écaillé ... Il faut donc vraiment ne pas mettre ses ongles dans de l'eau chaude dans les trois heures qui suivent ...

 

peel9.JPG

 

Une fois douchée, j'ai tout recommencé bien comme il faut ... et ai pu poser sans problème deux couches de vernis, que j'ai complétées par une bonne couche de paillettes ( Mrs and Mr Glitter, le nouveau topper de Essence ) : 

 

glit1

 

J'ai gardé cette manucure deux jours, pendant lesquels j'ai pris des douches, fait la vaisselle et je suis même allée à la piscine (plus de 30 minutes d'immersion continue dans de l'eau chlorée). Ça n'a pas bougé.

Puis j'ai décidé de tout retirer. Et là, j'ai galéré ...

 

peel10.JPG

 

Comme je n'arrivais pas à décoller le tout, je me suis aidée d'une pince à épiler. Le vernis s'est enlevé par miettes, et non en une pellicule homogène comme j'ai pu le voir sur d'autres revues.

Naturellement, avant de décréter que cette base est merdique, j'ai essayé de comprendre.

 

peel11.JPG

 

Il est fort possible que je n'ai pas appliqué la base en couche assez épaisse, comme il est probable que ce manque d'élasticité de la base soit du à la présence de grosses paillettes qui ont rendu la pellicule "rigide".

 

peel12.JPG

 

Ça a finit par m'énerver et j'ai retiré ce qui restait avec du dissolvant ...

Dois-je parler d'un échec ?

Oui et non ... car en parallèle (sur l'autre main), j'ai procédé différemment (notamment avec une autre base) et je peux d'ores et déjà vous dire que la taille et le nombre des paillettes y est pour quelque chose.

Je vous en parle demain .... Restez connectées !  L'alternative surprenante à la peel off base de Essence

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 09:12

C'est avec impatience que j'attendais que les nouveautés Essence arrivent dans les rayons de mon Kruidvat. Alors que je les prévoyais pour septembre, j'ai eu la bonne surprise de les trouver la semaine dernière ( Essence : les nouveautés de la gamme Nail Art (sept 2012) ).

Je n'ai pas fait une razzia car j'ai toute la saison pour acheter tranquillement ce qui me plaît, mais je n'ai pas su résister aux nouveaux toppers, dont Mrs and Mr Glitter.

 

glit1.JPG

 

C'est un vrai topper qui se pose sur n'importe quel vernis posé en base : dans une base transparente, un condensé de paillettes aux formes, tailles et couleurs différentes.

 

glit2.jpg

 

Ce topper se compose de particules noires, turquoises et dorées. Certaines sont petites et rondes, d'autres sont plus grandes et de forme hexagonale. Une vraie mosaïque pailletée !

 

glit3.JPG

 

Parce qu'en ce moment, j'ai envie de tout sauf de sobriété, j'ai décidé de le poser sur Sunny Side que je vous présentais hier ( Sur mes ongles : Sunny Side de Catrice (coll Cucuba) ) ... pour une association explosive.

 

glit4.jpg

 

Comme tout topper, il peut se poser au pinceau, mais compte tenu de la taille de ses paillettes, l'application est une vraie galère. En un coup de pinceau, seules quelques paillettes se déposent de manière désordonnée. Pour avoir un beau rendu, il faut vraiment en appliquer plusieurs couches.

 

glit5.JPG

 

Pour ma part, je préfère l'appliquer à l'embout mousse. Je vous en avais déjà parlé ( Les paillettes, c'est à l'éponge que je les applique ! ). C'est à mes yeux la meilleure façon de poser rapidement des toppers pailletés.

 

glit6.JPG

 

Et voilà le résultat réalisé en une couche.

Je n'ai pas voulu y consacrer plus de temps et n'ai pas recouvert le tout d'un top coat transparent qui aurait eu pour effet d'uniformiser la surface de mes ongles et surtout d'éviter que les bords des paillettes ne s'accrochent à mes cheveux.

 

glit7.JPG

 

J'imagine déjà toutes les combinaisons de couleurs que ce topper va me permettre de réaliser. Sur une base bleue foncée, comme sur une base nude ...

C'est presque à regret que je vais changer de manucure aujourd'hui, non pas que j'en sois déjà lassée, mais je l'ai posée sur la peel off base de Essence dont j'ai prévu de vous en faire la revue dans la journée ...

D'avance, je suis curieuse de savoir si cette base va me permettre d'échapper à la galère des paillettes à retirer ...

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 20:52

La chaleur écrasante doit me ramollir le cerveau car je réalise à l'instant que nous sommes lundi et que j'ai complètement oublié de préparer le défi de My Beauty Québec, dont le sujet pourtant m'intéresse, puisqu'il s'agit du sourcil (link).

Me connaissant, si je ne relève pas aujourd'hui, ce ne sera jamais fait ! Je connais trop les affres de la procrastination !

Alors, plutôt que de le zapper, je vais un peu rapidement vous parler de sourcils, quitte à y revenir plus en détails un autre jour.

 

brow1.jpg

 

En matière de sourcils, comme en toute autre matière, il y a des modes auxquelles on se soumet ... ou pas.

J'ai commencé à épiler mes sourcils vers 13 ans (donc à la fin des années 70) et à l'époque, ce qui était considéré comme "in" était les sourcils très fins.

Je m'y suis pliée et ai épilé les miens comme une malade. Et, quand la mode est ensuite (re)passée aux sourcils plus naturels et plus épais, je l'ai regretté car à trop épiler, on peut y perdre une partie de ses sourcils, qui ne repoussent plus.

A partir du jour où je l'ai compris, j'ai pris une bonne fois pour toute la décision de ne plus jamais suivre autre chose que la forme naturelle de mes sourcils, juste légèrement améliorée.

Pour moi, prendre soin de ses sourcils revient à d'une part les entretenir et d'autre part à les farder.

 

brow2.JPG

 

Comme beaucoup d'entre vous, je suis une obsédée de l'entretien de mes sourcils.

Mais je ne me contente pas de les épiler. Avant toute chose, je les soigne comme le reste de mon visage.

Je n'oublie jamais de leur faire profiter de mes gommages (vous n'imaginez pas le nombre de cellules mortes emprisonnées à la racine des sourcils), et je les nourris à l'huile de ricin en cure. Sur la photo ci dessus, figurent une petite bouteille de ricin et un vieux tube de mascara recyclé.

Pour en savoir plus : Comment j'ai recyclé mon vieux mascara ...

Au niveau de l'épilation, j'essaye de ne retirer que ce qui dépasse de leur ligne naturelle et, au fil de mes envies, je creuse plus ou moins l'arc.

Mes outils indispensables sont :

 

- de la crème grasse qui va les fixer et diminuer les risques d'inflammation. Je trouve aussi que la douleur est moindre quand la partie à épiler est préparée avec un corps gras

- une brosse pour les discipliner afin de savoir ce qu'il me faut retirer

- une pince à épiler qui doit impérativement être de bonne qualité. J'insiste sur ce point car ce doit être un instrument de précision. Autant je suis fan des cosmétiques à faible prix, autant pour une pince à épiler, il faut savoir investir dans du bon matériel.

 

Manquent sur cette photo :

 

- une paire de ciseaux qui me permet de raccourcir un sourcil qui pourrait être plus long que les autres et que je préfère couper plutôt qu'épiler

- mon allié de toujours, un miroir grossissant

 

brow3.JPG

 

Pour farder mes sourcils, je suis la femme la plus versatile de la planète beauté car je n'ai aucun souci à naviguer entre les deux extrêmes : sourcils non maquillés (juste brossés) à sourcils saturés de fards avec, entre ces deux extrêmes, tout ce que le maquillage peut comporter de nuances.

Ce que j'utilise ? Tout et n'importe quoi !

Et en vrac : des fards à sourcils (en poudre ou en cire), du gel à sourcils, un crayon à sourcils, un vieux mascara trop sec pour être appliqué sur les cils, des fards à paupières poudre (mats, c'est mieux).

Pour ce qui est de la teinte que j'utilise, ayant le sourcil noir, j'oscille entre le transparent (gel), le taupe, le brun, le gris et le noir en fonction de l'effet désirée.

L'expérience (toute modestie gardée) me permet d'affirmer que même avec des sourcils noir corbeau comme les miens, les farder de noir n'est jamais une bonne idée.

Non seulement ça durcit les traits et ça vieillit, mais en plus le rendu n'est pas naturel. 

Quand j'opte pour le fard noir, c'est que je cherche un rendu théâtral et dans ce cas, tout le reste est "raccord".

Mais pour un effet plus naturel, même sophistiqué, je préfère un fard bien plus clair que la couleur de mes sourcils, car l'essentiel est de créer une sensation d'ombre et non d'obtenir une ligne opaque.

Voilà (non pas en quelques lignes) mais en quelques minutes ce que je peux vous dire sur les sourcils.

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 17:49

Décidément, je ne me lasse pas du vernis orange ... sauf en période de fête nationale ou de compétitions sportives ( Au bord de l'overdose d'orange ... ). C'est une couleur que j'aime dans toutes ses déclinaisons.

Il n'y a donc rien d'étonnant que le seul vernis à ongles que j'ai acheté dans la collection Cucuba soit Sunny Side, une magnifique laque couleur mandarine.

 

sun1.jpg

 

Ce vernis a la couleur gaie et vitaminée de l'été. Elle me met en joie rien qu'à le regarder.

 

sun2.JPG

 

Bien-sûr, pour l'apprécier, il faut aimer le orange, ce qui n'est pas évident pour tout le monde.

 

sun3.JPG

 

Pour être honnête, au départ, je ne comptais pas acheter le moindre vernis de l'édition limitée Cucuba. Les teintes des vernis sont belles, mais j'ai déjà des vernis aux couleurs similaires.

En ce qui concerne Sunny Side, il a tout de suite attiré mon attention, mais je pensais qu'il était identique à 865 Yellow Sub-Mandarin qui vient de faire son entrée dans la collection permanente :

 

sun4.jpg

 

Je pensais donc attendre pour acheter un vernis de cette couleur. Mais, en les comparant, j'ai réalisé que la teinte de Sunny Side était plus intense et surtout qu'il était constellé de micro-paillettes dorées.

Je n'ai pas hésité, je l'ai acheté !

 

sun5

 

Je ne sais pas si c'est un vernis que je porterais en hiver, mais sur des mains bronzées, il est superbe.

 

sun6.JPG

 

Équipé d'un pinceau large, c'est un vernis crémeux qui s'applique facilement et qui est d'une opacité parfaite en deux couches. Néanmoins, il peut se poser en une couche unique, pour peu qu'elle soit épaisse :

 

sun7.JPG

 

Pour celles qui sont pressées ou qui veulent changer souvent de vernis, Sunny Side est  juste parfait.

Néanmoins, j'ai préféré appliquer une seconde couche.

Sur la tenue, je n'ai pas encore de recul puisque je ne le porte que depuis hier.

 

sun8.JPG

 

Je sens qu'avec l'arrivée (tardive) de l'été, Sunny Side marque le retour sur mes ongles de la couleur qui flashe, la vraie ...

Repost 0
Published by Mamzelle KitKat - dans beauty
commenter cet article

Recherche

Liens