25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 16:37

Un mascara sec est le signe qu'il est temps d'en changer, même s'il est loin d'être terminé.

Ça, c'est pour les filles sensées et disciplinées ... que je ne suis pas.

Je n'arrive pas à me défaire des choses (ou des produits) qui peuvent encore servir . L'idée même du gâchis me hérisse le poil.

 

 

Bien-sûr, j'en conviens, conserver un mascara sec est assez contre-produtif puisqu'il ne vous donnera pas de beaux cils longs et séparés mais plutôt des cils collés et moches.

Sans parler des débris de mascara qui viendront s'échouer sur vos paupières. Sauf que ...

 

 

Il arrive qu'un mascara soit sec dès le départ comme le mascara Lashes go wild de Essence (cf ma revue), que je ne me résigne pas à jeter et que j'utilise depuis le mois de mars (sic!).

Mais, vous n'avez pas besoin de souffrir des mêmes travers que moi pour avoir besoin de vous en sortir avec un mascara sec.

Ça arrive à des filles très bien qui ne se maquillent pas tous les jours et découvrent soudainement que leur mascara a séché, à celles qui ont des fins de mois difficiles et qui doivent attendre pour le remplacer ou encore aux étourdies.

 

 

La première astuce est assez connue ... je ne pense donc pas vous apprendre grand chose, mais une piqûre de rappel ne fait pas de mal.

Elle consiste tout simplement à essuyer la brosse de son mascara dans un mouchoir en papier.

 

 

Plus le mascara est sec, plus il a tendance à s'agglutiner autour des poils de la brosse.

Au résultat, la brosse est moins précise, le processus de séchage s'en trouve accéléré et bien souvent, des poussières (ou des fibres) viennent  s'y mêler.

 

 

Au vu de ce qui se dépose sur le mouchoir, on a peut-être l'impression de gâcher du mascara, mais ce surplus serait de toutes façons resté sur la brosse.

 

 

Et sincèrement, à l'usage on réalise très vite que ça fonctionne et que la brosse retrouve sa forme ergonomique.

 

 

La deuxième astuce prend à peine plus de temps et fait vraiment la différence : à intervalles réguliers, il faut nettoyer la brosse de son mascara.

 

 

Il suffit d'un peu d'eau chaude : on place sa brosse sous un filet d'eau ou on la plonge dans un verre d'eau.

Puis, on l'essuie rapidement dans un mouchoir avant de la remettre humide dans le tube.

 

 

Le gain est double : non seulement la brosse est parfaitement nettoyée mais surtout, chauffée par la chaleur de l'eau (surtout si la tige est en métal), elle va ramollir le mascara et lui redonner une texture crémeuse.

 

 

Troisième et dernière astuce, chauffer le mascara lui-même pour le ramollir.

J'avais déjà utilisé cette méthode avec une base à paupières (ici) et c'est également parfait pour récupérer un mascara.

 

 

Une immersion dans un verre d'eau chaude (en évitant l'endroit où le tube s'ouvre) pendant quelques minutes et le tour est joué !

Cette solution n'est pas permanente mais elle fait son effet pendant quelques jours.

Il y a aussi l'astuce de la glycérine (expliquée ici) qui ne convient pas à tous les mascaras.

 

 

J'achèverai ce billet en rappelant les règles de base pour éviter que le mascara ne sèche trop vite :

 

- proscrire les mouvements de va-et-vient de la brosse dans le tube qui font entrer l'air et facilite le processus de séchage

- bien refermer son mascara

- nettoyer son goulot pour conserver son herméticité

 

Voilà, je pense n'avoir rien oublié ... Si vous avez d'autres astuces, elles sont bienvenues.

3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec3 astuces pour s'en sortir avec un mascara sec

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 08:54

Si vous n'avez pas déjà entendu parler du Brushegg, vous risquez de ne pas y couper dans les semaines à venir.

Brushegg est un outil qui facilite le nettoyage des pinceaux.

C'est un petit objet en silicone, en forme de demi œuf dont une des faces est striée.

On l'enfile au bout de ses doigts, et on frotte ses pinceaux sur les stries.

L'idée n'est pas nouvelle puisqu'elle avai tété initiée par Sigma avec son drôle de gant (ici) dont le prix était manifestement excessif.

 Si vous étiez tentées par ce type d'objet, patientez quelques jours avant de vous précipiter ... surtout si vous résidez en Belgique.

Actuellement vous le trouverez en prévente sur le site de Djulicious (lien) au prix de 10 euros auxquels s'ajouteront les frais de port (10 euros pour la Belgique).

Dès le début du mois d'octobre, c'est-à-dire dans quelques jours seulement, Boozyshop (lien) en sera également distributeur au prix de 4,99 euros. Pour les frais de port, sachant que le Brush Egg ne pèse que 40 grammes, j'imagine qu'ils seront au minimum, soit 3,50 euros.

Pour la France, les frais de port restent trop élevés pour que ce soit intéressant.

Personnellement, je compte bien m'en acheter un.

Brushegg, un bon plan pour les Belges

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 17:54

Quand mon teint fait grise mine, j'ai l'habitude de le booster avec une base de teint, comme l'Embellisseur Abricot d'Agnès B ou My Base de Essence.

L'une comme l'autre fonctionnent bien sur ma peau mate.

 

 

Je n'aurais jamais imaginé qu'une base rosée puisse me convenir, de peur qu'elle me ternisse le teint comme le font certains fonds de teint.

Mais, en cette matière comme en toutes choses, il faut essayer pour se forger une opinion.

 

 

Mais pas à n'importe quel prix et personnellement, je ne mettrais pas 30 euros dans une base illuminatrice comme That Gal de Benefit (lien), malgré tout le bien que j'ai pu en lire.

 

 

Récemment, Etos a sorti deux nouvelles primers, l'une verte contre les rougeurs et l'autre rose contre le teint terne.

 

 

Pour 5,99 euros le flacon de 13 ml (soit cinq fois moins cher que That Gal), c'est naturellement cette dernière que je me suis décidée à essayer.

 

 

Sa promesse ?

Corriger le teint terne en lui apportant fraîcheur et éclat et en l'égalisant.

Enrichie en vitamine E, elle ne contient pas de conservateur et est sans parfum.

 

 

Son flacon est équipé d'une pompe afin d'en doser l'utilisation.

 

 

Sa couleur est d'un rose délicat qui doit certainement contenir des pigments réflecteurs de lumière qui ne sont cependant pas visibles à l'œil nu.

Sa texture fluide lui permet de s'étaler facilement et de se fondre au teint, laissant la peau soyeuse, douce et lissée.

Je n'en connais pas la composition mais elle contient des silicones.

 

 

Son effet immédiat est visible : la peau est éclatante, éclaircie, en plus d'être matifiée.

Les pores sont floutés et les imperfections, sans disparaître, se font moins visibles.

 

 

Je l'applique après ma crème de jour et avant mon fond de teint (comme une primer) uniquement sur mes joues et mes tempes, en évitant la zone T pour laquelle je reste fidèle à ma Blur cream de l'Oréal.

 

 

Moi qui fuyait jusqu'alors le rose, il est devenu l'allié de mon teint, du moins avec cette primer !

That Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 eurosThat Gal de Benefit : un dupe à 6 euros

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 15:24

Vous aviez eu l'occasion de les apercevoir rapidement sur mon blog (ici) et leur sortie était annoncée pour le mois de novembre.

En fait, elles viennent tout juste d'arriver sur le site de Sleek MakeUp (lien).

 

 

Très inspirées des eye& cheek palettes de Nars, elles contiennent quatre fards à paupières et deux blushes pour un prix de 11,99 euros (9 grammes).

Bien que vous n'y trouverez aucun nouveau fard, ces palettes ont l'avantage d'être pratiques et compactes.

 

 

Elles ne sont pour l'instant proposées qu'en deux versions :

 

- Dancing til Dusk, dans des tons chauds : les fards à paupières issus de la palette Au Naturel sont combinés aux blushes Sahara et Mirrored Pink de la collection Aqua.

 

- See you at Midnight, dans des tons froids : les fards choisis dans la palette Vintage Romance  accompagnent les blushes Pomegranate et Antique.

 

 

Il se dit qu'une troisième palette serait prévue et son nom sera Precious Metals. Je vous en parlerai dès que j'en saurai plus.

Dans l'immédiat, je vais regarder sì j'arrive à identifier les fards de ces deux palettes afin de les swatcher pour vous.

Les Eye&Cheek palettes de Sleek MakeUpLes Eye&Cheek palettes de Sleek MakeUpLes Eye&Cheek palettes de Sleek MakeUp

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 17:47

Je ne sais pas à quoi ça tient mais il semblerait que le blush en stick soit suffisamment difficile à formuler pour que de nombreuses marques s'y essayent et que bien peu réussissent l'exercice.

Et pourtant, c'est bien dommage car le blush en stick, c'est pratique et facile à utiliser, même (et surtout) avec les doigts.

 

 

Quand j'en achète un, je suis toujours sceptique car bien souvent, il n y a pas de testeurs et, quand le présentoir en est doté, ils sont secs et ne rendent pas compte de la texture réelle du produit.

 

 

Récemment, Etos (un drugstore néerlandais) a sorti le sien à un prix plutôt séduisant (4,99 euros).

 

 

Il est décliné en quatre teintes, désignées par un simple numéro, au fini mat.

 

 

Depuis le mois d'aôut, je n'en avais lu que des revues positives, et pourtant, à chaque fois que je trempais mes doigts dans les testeurs, j'avais comme un doute, non pas sur leur pigmentation mais quant à leur compatibilité avec ma carnation.

 

 

Je me suis finalement décidée cette semaine à la faveur d'une promotition à 30% et mon choix s'est porté sur la teinte 3, un bel orangé adouci par une pointe de rose.

 

 

Pour éviter qu'il ne sèche, il se ferme à l'aide d'un bouchon et d'une capsule protectrice.

 

 

Son packaging est assez comparable à celui de ses concurrents : ni plus moche ni plus joli.

La couleur du tube rappelle celle du blush.

 

 

Il contient 5 grammes de produit, ce qui peut paraître peu comparé au blush stick de NYX (6,2 grammes), mais, comme il est bien pigmenté, je suis sûre d'en avoir pour un temps.

 

 

La liste des ingrédients n'est pas indiquée sur le tube, pas plus que je ne l'ai trouvée sur le site de la marque.

 

 

Sinon, je suis ravie de sa texture : bonne pigmentation, pas du tout gras (bien qu'un peu sec) et excellente tenue.

Celui-ci, je préfère l'appliquer au doigt et je l'estompe légèrement avant qu'il ne sèche. Au besoin, j'en rajoute.

Je le porte seul mais il fait une excellente base pour un blush poudre.

 

 

Et je me demande si je ne devrais pas me dépêcher pour le prendre aussi en teinte 2 tant que dure cette promotion.

Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3) Le bon p'tit blush stick de Etos (shade 3)

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 09:23

Je passais déjà des heures à surfer sur le site chinois BuyInCoins pour y dénicher de petits trésors sans me ruiner et je sens que je vais me perdre dans celui de Née Jolie (lien).

Au départ, je n'avais pas tilté, mais Née Jolie n'est rien d'autre que la version française de Born Pretty dont vous avez sûrement entendu parler ... et en bien j'imagine.

 

 

Cette boutique de vente en ligne propose une multitude d'articles à très bas prix, allant du maquillage aux accessoires de mode, en passant par des jouets et autres joyeusetés.

En outre, il y trouverez toujours des articles en promotion.

En général, les frais de port sont gratuits (sans minimum d'achat), ce qui vous permet de passer de toutes petites commandes sans vous forcer à remplir votre panier pour rentabiliser le coût de la livraison.

Le délai de livraison est de 3 à 5 semaines et, n'ayez aucune crainte quant aux éventuels frais de douane, la déclaration accompagnant votre commande est rédigée de telle sorte que vous ne serez pas inquiétées.

Le fait que le site dispose d'une version française rend votre shopping plus convivial et surtout, vous permet de communiquer de manière plus efficace avec le service clientèle.

Enfin, vous pouvez régler le montant de vos achats par PayPal ou tout simplement par carte bancaire (Visa, Mastercard).

 

 

J'ai eu la possibilité de commander ce qui me faisait envie pour la somme de 8 euros.

Si a priori cette somme peut sembler ridicule, j'ai quand même réussi à me constituer un jolie panier varié ... Comme quoi, on peut se faire plaisir sans se ruiner.

 

 

Pour 2,33 euros (au lieu de 4,58 euros), j'ai choisi cette palette de blush (lien) pour conserver une bonne mine en toutes circonstances.

 

 

J'ai également craqué pour cet eye liner noir (lien) pour son packaging kawaï (1,49 euro). Il n'est actuellement plus en stock ...

 

 

On n'a jamais assez de pinceaux et j'ai voulu tester ce pinceau à 77 cents (lien).

 

 

Comme je ne sais toujours pas faire de stamping, je vais essayer la méthode des water decals qui devraient être à ma portée.

Mon choix s'est porté sur un motif dentelles (lien), geisha (lien) et floral (lien) au prix de 1,11 euro la planche au lieu de 2,23 euros.

 

 

Et enfin, un tire-comédon de sac (lien) à 1,40 euros.

 

 

Celles d'entre vous qui passeront commande recevront une réduction de 10% (hors soldes) sur leurs achats en utilisant le code OBX10.

Et en bonus, si ce code est utilisé 5 fois, Née Jolie parrainera un concours !

 

 

Naturellement, je vais revenir plus en détails sur chacun de ces produits très prochainement.

Née Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali BabaNée Jolie, l'autre caverne d'Ali Baba

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 17:44

Ça vous paraîtra peut-être paradoxal mais je ne me suis jamais autant amusée que depuis que j'ai adopté le maquillage nude.

Celles qui aiment les fards colorés le jugent peut-être sans intérêt, les débutantes s'imaginent qu'il est facile et rapide à réaliser ...

En fait, il n'en est rien !

 

 

Ce thème avait déjà fait l'objet d'un défi du lundi il y a deux ans et, même s'il a déjà été abordé sur le blog (ici), c'est bien volontiers  que je le relève à nouveau (énoncé du défi) car, en deux ans, ma vision des choses a légèrement varié et ma technique s'est améliorée ... du moins je l'espère.

Le maquillage nude consiste à être maquillée sans en avoir l'air et ne se résume pas à simplement porter des teintes neutres.

Il joue avec les ombres et la lumière, il se fait parfois correcteur et surtout il s'attache à rester discret.

Par coquetterie, j'aime donner l'illusion que je me maquille peu et que mon regard est naturellement frais et éveillé (toutes proportions gardées) alors que j'y passe un bon moment, du moins les jours où je me maquille.

 

 

Un bon maquillage nude commence par des paupières bien hydratées parce que le maquillage ne s'applique correctement que sur une peau en bonne santé.

 

 

La première étape du maquillage consiste pour moi à unifier mes paupières, plus sombres à certains endroits et je n'hésite pas à y appliquer du fond de teint et du correcteur, avant de l'éclairer avec un fard clair couleur peau, mat de préférence.

 

 

Le choix de mes fards se porte naturellement sur des neutres, la plupart du temps dans des teintes chaudes, en combinant les finis mats et les irisés.

En fonction de mon humeur, je les choisis en poudre, mais j'aime aussi les fards crèmes.

J'utilise au quotidien une moyenne de trois fards : un clair, un intermédiaire et un foncé.

 

 

La touche lumière est cruciale car c'est elle qui donnera vie à mon regard.

J'ai amélioré ma technique au fil du temps et dispose d'un véritable arsenal :

 

1 - la poudre minérale ELF pour revitaliser mon regard

2 - un crayon irisé (mais pas trop) au coin interne (comme avec mon highlighter pen de Catrice)

3 - un crayon mat beige sur la muqueuse (mon crayon nude de Catrice)

4 - un peu de fard mat sous le sourcil pour lifter mon regard

 

Pour plus de détails, voir mes astuces, ici.

 

 

Après avoir été fidèle pendant des années à mon trait de liner graphique et à virgule, je suis passée au tight lining plus discret et tout aussi efficace pour intensifier mon regard.

 

 

Naturellement, je ne renonce pas à mes deux couches de mascara pour ouvrir mon regard.

Pour mes sourcils, la plupart du temps, je me contente de les discipliner avec du gel (le gel mascara de Essence) ou de la cire (mon crayon Catrice).

Pour une ligne de sourcils plus travaillée, j'utilise en ce moment l'encre Just Brows de w7, en gardant la main légère.

 

 

Et, pour appliquer mes fards avec subtilité, je m'aide de pinceaux dont la précision me permet de mettre de la couleur juste là où c'est nécessaire.

Et naturellement, je n'oublie jamais de les estomper pour un rendu plus naturel.

 

 

Quand mon amoureux voit le nombre de produits que j'utilise pour avoir l'air non maquillée (ou si peu) il est toujours surpris ... car à ses yeux, avec ou sans maquillage, je suis la même mais c'est l'amour qui doit le rendre aveugle ...

Le défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxeLe défi du lundi : Nude eyes, le paradoxe

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 15:27

Même quand je m'applique (comme ici), je n'échappe pas aux traces de vernis sur le contour de mes ongles.

Il suffit d'un instant de distraction ou tout simplement d'un geste mal maîtrisé et mon pinceau vient toucher ma peau.

 

 

C'est inévitable, surtout quand on a les ongles bombés.

J'avais testé le petit guide à manucure de Essence qui s'était révélé n'être qu'un gadget.

 

 

Pour nettoyer le contour de mes ongles, ce que je préfère, c'est encore la méthode tradiionnelle du pinceau trempé dans le dissolvant.

Le résultat est propre et précis, surtout au niveau des cuticules.

Mais il faut prendre son temps.

Plus rapide (mais moins précis) est le correcteur de vernis, ce stylo dont la pointe feutre est imbibée de dissolvant.

Je l'utilise quand, une fois mes ongles secs, je réalise qu'il y a des petites erreurs de pose.

Mais en général c'est au moment où j'applique mon vernis que je me saisis d'un bâtonnet de bois pour effectuer les corrections, alors que le vernis est encore frais.

 

 

Chez Essence, je viens de trouver un petit outil bien pratique et plus délicat pour mes petits doigts.

Il est normalement destiné à retirer le surplus de gel mais il fonctionne parfaitement bien pour le vernis frais.

Son prix est de 1,99 euro.

 

 

Son embout en silicone est doux et inoffensif.

Sa forme permet de soigner les contours avec une grande précision.

 

 

Et, réel avantage sur le bâtonnet en bois, il est souple.

 

 

Et naturellement, après usage, il suffit de le nettoyer avec un peu de dissolvant.

Corriger son vernis sans dissolvantCorriger son vernis sans dissolvantCorriger son vernis sans dissolvantCorriger son vernis sans dissolvantCorriger son vernis sans dissolvantCorriger son vernis sans dissolvant

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 18:47

J'ai bien cherché depuis la dernière fois et, sauf erreur de ma part, la nouvelle palette de W7 ne s'inspire d'aucune palette préexistante et certainement pas de la Arabian Nights de Sleek MakeUp.

 

 

Composée essentiellement de fards sombres, In the Night est une palette à smoky eyes dans laquelle les violets et les gris sont dominants.

 

 

Comme In the Nude et In the Buff, elle se présente sous la forme d'une boîte métallique de type plumier, d'assez mauvaise qualité au niveau de l'assemblage. Elle est dépouvue de miroir.

Mais, au prix de 7,95 euros pour douze fards (14,4 grammes), on ne peut pas être trop exigeante sur le packaging.

 

 

Au dos, vous trouverez mention des ingrédients et noterez la présence de carmin qui fera fuir les adeptes du vegan.

C'est aussi là que sont inscrits les noms des fards.

 

 

Les teintes sont assez réussies et sont pour la plupart irisées.

 

 

Mais, si dans l'ensemble leur pigmentation est correcte, les fards sont très poudreux et certains se transfèrent mal sur la peau.

 

 

De gauche à droite :

 

1 - dusty : rose pâle satiné

2 - wonderland : bronze rosé irisé à fines paillettes dorées

3 - summer : gris taupé irisé

4 - atlanta : parme clair satiné

 

 

Wonderland est un de mes fards préférés, dont la pigmentation est bonne et qui semble être presque duochrome.

Summer est quant à lui décevant : poudreux et s'appliquant mal sur les paupières.

 

 

De gauche à droite :

 

5 - abracadabra : prune taupé satiné à fines paillettes argent

6 - top hat : violet irisé aux reflets fuchsia

7 - razzamataz : violet foncé satiné

8 - lady luck : rose-violet à fines paillettes argent

 

 

Mon coup de cœur de cette série de quatre fards est top hat pour sa très jolie teinte (malgré une pigmentation moyenne), tandis que razzamataz est un flop (poudreux et pigmentation médiocre) alors qu'il était séduisant dans son godet.

 

 

De gauche à droite :

 

9 - laura E : brun-bordeaux irisé aux reflets roses

10 - party pooper : blanc avec une pointe de parme satiné

11 - gate crash : gris irisé

12 - bologna : noir mat

 

 

Bien qu'un peu (trop) poudreux, j'aime beaucoup la teinte de laura E, ainsi que gate crash.

La pigmentation de bologna est assez faiblarde, ce qui est souvent le cas avec les fards noir mat de qualité discutable.

 

 

Quant à l'applicateur à double-embout fourni avec la palette, si d'habitude je vous dirais qu'il est toujours utile quand on oublie ses pinceaux, son côté applicateur mousse est en fait nécessaire pour s'en sortir avec les fards poudreux.

 

 

Cette palette est assez décevante et bien en deça des deux précédentes.

Malgré la présence de très jolies teintes, trop de fards sont difficiles à appliquer et l'utilisation d'une bonne base est absolument nécessaire pour les fixer.

 

 

Ce n'est pas une palette que je vous conseillerais pour des smoky eyes.

Dans la même gamme de prix, vous feriez mieux de vous tourner vers la dernière palette de Sleek MakeUp, la Arabian Nights, dont vous ne serez pas déçues.

Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7Ma palette In the Night de W7

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 13:58

Dans quelques jours (le 23 septembre exactement) l'été sera officiellement terminé et, si je ne suis pas pressée de voir les températures chuter, je suis ravie de retrouver ma garde-robe de mi-saison.

 

 

Côté vernis, même si ce ne sont pas les saisons qui commandent le choix des teintes que je porte, elles y participent indirectement car ce dont j'ai envie en ce moment, ce sont des teintes plus sombres et des finis métalliques.

 

 

947 Mint Apple de Sinful Colors ne sera pas la dernière teinte estivale que je porterai cette année mais, pour un temps, je passerai à autre chose.

 

 

Contrairement à ce qu'évoque son nom, Mint Apple est plus un vernis bleu que vert.

C'est un bleu clair avec une légère pointe de vert, une sorte de vert d'eau ou de bleu céladon.

 

 

Au niveau de l'application, rien à signaler : opacité en deux couches, séchage rapide et bonne tenue.

 

 

J'avais récemment hésité entre Mint Apple et Coral Island pour assortir mes ongles à ma tenue.

Cette fois-ci, le choix a été rapide, j'ai associé les deux.

 

 

Des pois appliqués au dotting tool et le tour est joué !

 

 

J'aime assez le résultat même si je le trouve un peu puéril, à moins que ce soit la longueur de mes ongles qui me donne cette impression.

D'ailleurs, il faut que je les raccourcisse à nouveau ...

Sur mes ongles : Mint Apple de Sinful ColorsSur mes ongles : Mint Apple de Sinful ColorsSur mes ongles : Mint Apple de Sinful ColorsSur mes ongles : Mint Apple de Sinful ColorsSur mes ongles : Mint Apple de Sinful ColorsSur mes ongles : Mint Apple de Sinful ColorsSur mes ongles : Mint Apple de Sinful Colors

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article

Recherche

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog