25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:09

BeYu est une marque qui d'habitude ne m'inspire rien ou du moins pas grand chose.

Développée par la même société allemande qui exploite la marque Artdeco, elle est distribuée principalement chez Douglas qui en a l'exclusivité dans un certain nombre de pays.

En terme de prix, elle se situe dans le moyen de gamme et en général, ses produits sont et restent assez peu inspirés.

 

 

Pour une fois, BeYu sort une collection qui pourrait me faire craquer : Underwater Elements, des vernis (6,95 euros environ le flacon de 8 ml) déclinés sur le thème aquatique ...

 

 

Cette collection se compose de neuf vernis dont quatre sont texturés, deux sont pailletés et trois font office de top coats.

 

Plutôt qu'un fini sablé, les quatre vernis sea salt sont similaires aux vernis cupcake que Kiko a sorti au printemps : une base pastel mate et granuleuse constellée de particules mates : 803 Oriental Salt, 805 Chili Salt, 807 Dead Sea Salt et 809 Aquatic Salt.

 

 

Deux vernis pailletés aux teintes résolument aquatiques : 463 Aquatic Green et 465 Nautic Blue.

 

 

Et pour finir, trois top coats aux reflets métalliques : 748 Sparkling Champagne, 757 Sparkling Poseidon et 769 Sparkling Lagoon.

Des ongles de sirène avec Underwater Elements de BeYuDes ongles de sirène avec Underwater Elements de BeYuDes ongles de sirène avec Underwater Elements de BeYuDes ongles de sirène avec Underwater Elements de BeYuDes ongles de sirène avec Underwater Elements de BeYu

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:44

Je ne sais pas ce à quoi pensaient les designers qui ont conçu cet objet mais la ressemblance avec un sex toy est flagrante !

Mais, peut-être ai-je les idées bien placées pour voir dans des objets du quotiden des jouets pour adultes, comme avec un pinceau (ici) ou un masseur facial ().

 

 

Non, ceci n'est qu'un simple fer à boucler, le dernier né de la gamme Diamond Waves de BaByliss.

Sa particularité technique serait d'utiliser 90% d'ions de plus qu'un fer normal, donnant aux cheveux un aspect doux et brillant, tout en restant innoffensif grâce aux éléments de céramique dont il est fait.

 

 

Il chaufferait en 40 secondes pour atteindre une chaleur maximale de 210 degrés (lien) !

 

 

Nul besoin de préciser qu'il est fortement déconseillé de détourner l'usage pour lequel il a été fabriqué ...

Non, ceci n'est pas un sex toy ... quoique ... (3)Non, ceci n'est pas un sex toy ... quoique ... (3)Non, ceci n'est pas un sex toy ... quoique ... (3)

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 16:01

J'aime beaucoup le principe des produits multifonctionnels car ils permettent, outre de limiter son budget maquillage, d'alléger sa trousse, surtout au moment des vacances.

Mais, comme je le dis souvent, à trop vouloir en faire, on finit parfois à ne rien faire de bien.

The Body Shop vient de sortir un eyeliner en gel qui se veut être à la fois un eyeliner et un fard à sourcils (lien).

Au niveau du packaging, il n'y a rien à redire.

Son format et son pinceau intégré sont pratiques.

Son prix est de 12 euros pour 2 ml et il est proposé en deux teintes (noir et brun).

Là où je suis un peu sceptique, c'est sur son efficacité car si sa pigmentation est intense comme doit l'être celle d'un eyeliner, il est à craindre que le résultat sur les sourcils ne soit pas du meilleur goût ...

Selon la marque, sa formule, enrichie à l'huile de marula, serait inédite :

 

Caprylyl Methicone (Skin-Conditioning Agent), Isododecane (Solvent), Trimethylsiloxysilicate (Skin Conditioning Agent), Cera Microcristallina (Viscosity Increasing Agent), Silica (Absorbent), Polypropylsilsesquioxane (Binder/Film former), Disteardimonium Hectorite (Suspending Agent), Cera Alba (Emulsifier/Emollient), Propylene Carbonate (Solvent), Sclerocarya Birrea Seed Oil (Skin Conditioning Agent.

 

Mais, comme son nom est Smoky 2 in 1 gel liner, je pense plutôt qu'il permet un contour fumé plutôt que graphique et dans ce cas, il ne sera pas trop prononcé sur les sourcils.

En tous cas, l'idée est intéressante ...

L'ambition d'un eyeliner 2 en 1 par The Body Shop

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 17:28

L'an dernier, à peu près à la même époque, j'avais évoqué la difficulté de trouver le vernis blanc parfait (ici) et avait passé en revue pas moins de neuf vernis.

Certaines d'entre vous avaient eu la gentillesse de nous proposer leur vernis blanc préféré en commentaires et celui d'Essie remporte le plus de suffrages.

Depuis, je n'ai pas eu l'occasion de l'acheter, mais deux nouveaux flacons sont venus compléter ma collection ...

 

 

Il s'agit de 101 Snow Me White de Sinful Colors et de 02 Hattrick! de Essence.

 

 

L'un comme l'autre sont pas mal du tout et je vous propose de les comparer.

Tous deux sont des laques blanches dont la composition devrait plaire aux plus difficiles. Il me semble qu'ils sont 3 Free (à vérifier pour celui d'Essence).

 

 

Chez Sinful Colors, vous aurez un pinceau fin et long, tandis que celui d'Essence est équipé un pinceau large et arrondi.

 

 

Une grande contenance pour Sinful Colors (15 ml) et une plus petite pour Essence (8 ml).

 

 

Au niveau du prix, si vous achetez la marque Sinful Colors chez Kruidvat, il vous en coûtera 1.99 euro, tandis que vous le paierez le double en France (cf mon article).

 

 

J'ai été impressionnée par son excellente et presque parfaite opacité en une couche ...

 

 

... et aurais dû m'abstenir d'une seconde couche qui a laissé de légères traces de pinceau qui sont floutées avec une couche de top coat.

 

 

Contrairement à celui de Sinful, 02 Hattrick! de Essence est une édition limitée (collection Hup Holland Hup), donc plus difficile à trouver.

Son prix est de 1,69 euros.

 

 

Moins épais, il nécessite deux couches pour un résultat plus qu'honorable.

 

 

J'aurais tendance à préférer le 101 Snow Me White de Sinful Colors pour trois raisons :

 

 

Sa rapidité de pose, le fait qu'il soit plus facile à trouver et son prix plus intéressant.

 

 

Mais, j'espère que celui de Essence (ou son équivalent) intègrera la nouvelle collection permanente à l'automne, ce que l'on devrait bientôt savoir ...

Deux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essaiDeux vernis blancs au banc d'essai

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 08:58

Au quotidien, j'utilise une fleur de douche pour conserver une peau douce et améliorer les bienfaits de mon soin hydratant.

Une fois par semaine, je m'offre un gommage plus appuyé et j'alterne entre un produit à grains que j'applique à la main et un vrai gommage au gant kessa que j'utilise avec du savon noir.

J'avais récemment égaré mon gant (je l'ai retrouvé depuis) et, ne pouvant en acheter près de chez moi, je l'ai remplacé par un gant en sisal.

 

 

Il y a des années, j'avais essayé le gant de crin (fait de poils de cheval ou de chèvre) et étais restée sur une opinion mitigée : trop agressif pour la peaux, trop long à sécher, difficile à nettoyer ...

Le gant en sisal lui ressemble, du moins en apparence : d'origine végétale (issu de l'agave sisalana, une plante originaire du Mexique), il est plus doux pour la peau et remplit les mêmes fonctions :

 

- il débarrasse la peau de ses impuretés

- il favorise la circulation sanguine et diminue l'aspect de la cellulite

- il évite l'apparition de poils incarnés

- il améliore l'absorption des produits hydratants

- il permet un gommage sans utiliser de produit spécifique

 

 

J'en possède deux modèles et tout d'abord, un gant en sisal tissé, à double face que j'utilise mouillé avec du savon, par petits mouvements circulaires, en partant des extrémités de mon corps pour remonter (ou descendre) vers le buste.

 

 

En évitant d'exercer une pression trop forte, il sait se faire doux pour ma peau et sèche en une journée en gardant sa belle forme plate.

 

 

Le second modèle possède deux faces : la première, en sisal bouclé et l'autre, en éponge avec un élastique pour une meilleure prise en main.

 

 

J'utilise la face coton sur les endroits fragiles de mon corps et réserve la face en sisal pour le reste.

 

 

Je le trouve un peu plus rêche que le précédent mais il n'a pas son pareil pour préparer ma peau à l'épilation.

Par contre, il met un peu plus de temps à sécher.

 

 

Pour les entretenir, c'est simple : après utilisation, je les lave au savon, les rince soigneusement et les laisse sécher.

Même si j'ai un petit faible pour mon gant kessa (dont je parlerai une autre fois), le gant en sisal est une excellente alternative que je suis ravie d'avoir découverte.

Plus doux que le crin, le gant en sisalPlus doux que le crin, le gant en sisalPlus doux que le crin, le gant en sisalPlus doux que le crin, le gant en sisalPlus doux que le crin, le gant en sisalPlus doux que le crin, le gant en sisalPlus doux que le crin, le gant en sisal

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 15:36

Après le pastel néon de la collection Polish for Tans, Models Own nous proposera de poursuivre l'été sur une note sucrée et parfumée avec les vernis Sweet Shop.

 

 

Inspirée des confiseries de notre enfance, cette collection se composera de cinq vernis parfumés :

 

 

Liquorice Allsorts : une laque noir parfumée à la réglisse

Gumballs : un rose girly à l'odeur de chewing-gum

 

 

Pear Drops : un corail irisé au parfum fruité de banane

Fizzy Cola Bottles : un brun irisé à l'odeur de cola

Rhubarb and Custard : un rouge irisé parfumé à la crème et à la rhubarbe

Cette collection sera disponible dès le 25 juillet sur le site de la marque (lien) et à partir du 30 juillet dans les points de vente habituels.

Sweet Shop, la collection sucrée et parfumée de Models OwnSweet Shop, la collection sucrée et parfumée de Models OwnSweet Shop, la collection sucrée et parfumée de Models Own

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 17:37

Lors de mes dernières vacances en Camargue, j'ai ramené un petit souvenir d'Aigues Mortes, un parfum solide à la vanille de la marque Un Été en Provence.

 

 

Il est contenu dans une petite boîte ronde en métal blanc de 10 grammes qui viendra s'ajouter à ma collection (cf mon article sur ma boxoferrophilie).

 

 

Avec la chaleur qu'il a fait ces derniers jours, il a vite fait de remplacer mon parfum habituel que je ne supportais plus.

 

 

Il se compose principalement d'huile végétale, moins agressif pour ma peau et son parfum reste discret tout en durant de longues heures.

 

 

Sa texture est celle d'un baume, il se prélève au doigt et se dépose aux points de pulsation où il libèrera au mieux son odeur : derrière les oreilles, à l'intérieur des coudes, au creux des poignets, et, pour la touche de glamour, dans le décolleté.

 

 

Très peu de parfum est nécessaire pour sentir bon ...

 

 

Et, son avantage sur le parfum liquide est d'être plus pratique.

Sa petite taille (4 cm) lui permet d'être glissé dans une poche et de ne pas risquer la casse.

En outre, il permet de se parfumer en tous lieux, sans risquer d'incommoder son entourage.

 

 

Et surtout, il me permet de retrouver le plaisir d'un geste délicat et si féminin.

Le parfum solide pour se parfumer autrementLe parfum solide pour se parfumer autrementLe parfum solide pour se parfumer autrementLe parfum solide pour se parfumer autrementLe parfum solide pour se parfumer autrementLe parfum solide pour se parfumer autrementLe parfum solide pour se parfumer autrement

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 10:27

De nos jours, il semblerait que les réseaux sociaux soient des interfaces incontournables pour toute personne civilisée.

Et bien, je suis ravie de constater que je survis parfaitement en étant complètement absente de ces médias communicatifs.

Alors, que pourrais-je vous en dire dans le cadre de ce nouveau défi du lundi (énoncé) ?

 

 

Que ce soit à titre personnel ou pour les besoins de mon blog, je ne dispose d'aucun compte facebook ou twitter car, pour communiquer et échanger, ou vous me connaissez et savez où me trouver ou vous utilisez le formulaire de contact situé en bas de page.

Je suis une personne facile à aborder, toujours disponible même s'il m'arrive de mettre du temps à répondre.

Je ne ressens pas le besoin ni ne vois l'utilité d'être plus accessible que je ne le suis déjà.

 

 

Je m'interroge souvent sur ce que pourraient m'apporter facebook et twitter ... et n'ai trouvé aucune raison qui puisse me convaincre de sortir de ma réserve.

Si j'ai une chose à exprimer, j'utilise mon blog ... De même que pour partager des photos, je ne vois aucune utilité à Instagram et Pinterest.

Ayant des centres d'intérêt très variés et difficilement conciliables, plutôt que de gérer une multitude de comptes et d'identités virtuelles, je préfère n'en avoir aucun.

 

 

Bien-sûr, mon blog gagnerait en visibilité et en audience si j'en faisais la promotion ... mais mon snobisme m'en préserve.

Je sais que j'ai un compte sur Bloglovin (lien) et sur Google + (lien) mais je ne les fréquente pas.

Quant à ma page Hellocoton (lien), je la déserte ces derniers temps car trop de choses (sur lesquelles je ne m'étendrai pas) me dérangent sur cette plateforme.

Mais c'est promis, je ferai un effort à mon retour de vacances car sans Hellocoton, il m'est diificile de suivre d'autres blogs francophones.

Le défi du lundi : complètement débranchée !Le défi du lundi : complètement débranchée !Le défi du lundi : complètement débranchée !

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 19:09

D'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais porté de vernis Revlon et celui-ci est probablement le tout premier.

Au prix où ils sont vendus (environ 9 euros) et compte-tenu du manque d'originalité de leur gamme, j'ai l'habitude de me tourner vers d'autres marques.

 

 

Récemment, chez Big Bazaar (lien), un stock de produits Revlon est arrivé et, outre mon blush Coral Reef, j'ai acheté deux vernis, dont 185 Sweet Tart.

 

 

Le design est élégant : un flacon de belle contenance (14,7 ml) en forme de trapèze et un bouchon long et élancé.

 

 

Equipé d'un pinceau long et fin, comme je les aime !

 

 

Sweet Tart est un rose bonbon et non un rose malabar, plus froid, comme il ressort sur mes photos.

 

 

Ce n'est pas une teinte dont j'avais spécialement besoin, mais j'aime assez la porter pour risquer le doublon (cf : mon amour du rose).

 

 

Au niveau de l'application, je n'ai aucune critique à lui adresser : texture fluide, opacité en deux couches et temps de séchage plutôt court.

 

 

Pour casser le côté girly et pour lui donner une touche estivale, je l'ai associé à The More The Merrier de Essie, un lime.

 

 

Au dotting tool, j'ai déposé des pois sur les contours ...

 

 

Rien d'exceptionnel ni de très travaillé, je vous l'accorde, mais j'aime assez le résultat qui apporte un peu de gaité sur mes ongles tout en restant discret.

Sur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de RevlonSur mes ongles : 185 Sweet Tart de Revlon

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 16:30

Plus les années passent, moins je supporte la chaleur.

En ce moment, en plus de transpirer (ce qui est plutôt bon signe), j'étouffe et je suffoque.

J'imagine que je ne suis pas la seule et comme beaucoup d'entre vous, j'essaye de prendre mon mal en patience.

 

 

De deux douches quotidiennes, je suis passée à trois et, malgré la tentation, je n'en prendrai pas quatre car l'effet rafraîchissant n'est que de courte durée.

Et, quand je ne supporte pas de me sentir moite (pour ne pas dire sale), je dégaine mon gant de toilette humide.

 

 

Ça faisait longtemps que j'en cherchais et c'est au rayon puériculture chez Action que j'ai trouvé les miens.

 

 

Je ne regrette pas les 2 euros (1,84 euros les 18 lingettes) qu'ils m'ont coûté car ils me procurent une sensation de bien-être immédiate à tout moment de la journée.

 

 

Comme la plupart des pochettes de lingettes, elle s'ouvre et se referme avec une bande autocollante.

 

 

Leur taille est presque celle d'un gant de toilette classique (20 cm x 13,5 cm contre 15 cm x 22 cm).

 

 

Ils sont fait dans une matière intissée que j'imagine être du coton, douce sur la peau, assez épaisse et suffisamment solide.

Ils sont imprégnés d'une solution sans savon, qui ne se rince pas et qui laisse sur la peau une bonne odeur de propre.

 

 

Avec un seul gant, j'arrive à me nettoyer de la tête aux pieds, en moins d'une minute.

Je compte bien en acheter un second paquet pour l'emporter en vacances pour me rafraîchir après un bain de mer ou durant le voyage où je vais être bloquée de longues heures dans une voiture pleine de monde.

Se rafraîchir avec un gant humide jetableSe rafraîchir avec un gant humide jetableSe rafraîchir avec un gant humide jetableSe rafraîchir avec un gant humide jetableSe rafraîchir avec un gant humide jetableSe rafraîchir avec un gant humide jetableSe rafraîchir avec un gant humide jetable

Partager cet article

Published by Mamzelle KitKat
commenter cet article

Recherche

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog